Couverture L'Été Diabolik

L'Été Diabolik

12345678910
Quand ?
7.4
  1. 1
  2. 1
  3. 3
  4. 13
  5. 42
  6. 131
  7. 315
  8. 336
  9. 109
  10. 39
  • 990
  • 122
  • 927
  • 11

Un agent secret sorti de nulle part, un accident dramatique, une fille troublante et la disparition de son père, le tout en deux jours. Pour Antoine, 15 ans, l'été 1967 sera celui de toutes les découvertes. Après Souvenirs de l'empire de l'Atome, les auteurs proposent un nouveau cocktail détonant...

Critiques : avis d'internautes (14)

L'Été Diabolik
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
"Summer of Love" et faux-semblants

Été 1967. Antoine, 15 ans, passe quelques jours de vacances seul avec son père, un ingénieur a priori sans histoires. Rien de spécial, donc. Si ce n’est qu’en deux jours, sa vie va complètement basculer. Suite à un enchaînement d’événements inexplicables, le père d’Antoine va disparaître définitivement, laissant le jeune homme avec une foule de questions auxquelles il ne trouvera des réponses...

9 1
Avatar matvano
9
·
Eté comme hiver

L'histoire s’essouffle dans la 2e partie et ses explications ; il y avait dans la première beaucoup plus de subtilité et de suspense je trouve, du fait du regard arrière porté par le narrateur sur les événements relatés et le fait que beaucoup de questions restent irrésolues. Le multiformat - la postface au milieu, le fait que le narrateur ait écrit un livre de son histoire - m'a... Lire la critique de L'Été Diabolik

3
Avatar JulieToral
7
JulieToral ·
Découverte
Les diaboliques

En 1967, j'avais dix ans, et je n'avais pas la chance de vivre sur la Côte d'Azur comme Antoine Lafarge, le héros (et narrateur du livre dans le livre) de "l’Été Diabolik", je lisais "le Journal de Tintin" chaque semaine (encore trop jeune pour Pilote, cela viendrait plus tard...), et "le Fantôme du Bengale" cité par Clerisse comme... Lire la critique de L'Été Diabolik

5 2
Avatar Eric BBYoda
9
Eric BBYoda ·
Visuellement magnifique !

Je me suis vraiment régalé en lisant le nouvel opus du duo Smolderen/Clérisse. Autant le précédent, magnifique graphiquement, nous perdait dans une intrigue emberlificotée à l'extrême ( Souvenirs de l'empire de l'atome ), autant celui-ci possède un scénario mieux charpenté qui ne nous perd pas en route. Et comme Alexandre Clérisse s'est encore une fois surpassé au dessin, cet " été diabolik"... Lire la critique de L'Été Diabolik

3 1
Avatar pilyen
7
pilyen ·
Une adolescence glanant les ombres.

Attendu depuis plusieurs mois, voici le nouveau Smolderen dont le trait m'avait déjà attiré avec Souvenirs de l'empire de l'atome. Bien loin de la science-fiction du premier opus, cette nouvelle oeuvre se meut d'avantage dans le récit d'espionnage, bien qu'il soit difficile de s'en rendre compte dans la première et majeure partie du récit. L'explication est simple, nous suivons l'action à... Lire la critique de L'Été Diabolik

4 1
Avatar Gzaltan
8
Gzaltan ·
Toutes les critiques de la BD L'Été Diabolik (14)