Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Un peu convenu, mais très sympa quand même

Avis sur L'Homme qui tua Lucky Luke - Lucky Luke vu par......

Avatar Stéphane Gallay
Critique publiée par le

Le concept de reprendre des personnages de bande dessinée célèbres – Spirou, Valérian et maintenant Lucky Luke – pour les faire traiter à leur sauce par des dessinateurs contemporains nous donne souvent des histoires de qualité. Témoin cet album, L'Homme qui tua Lucky Luke, signé Matthieu Bonhomme.

On y voit notre héros arriver, par une nuit pluvieuse, dans un hameau perdu de l'Ouest et se retrouver assez rapidement dans une béchamel à base de prospecteur bourru, d'indien braqueur de diligences, de shérif bizarre et de vieux cowboy.

L'histoire est amusante à plus d'un titre, d'abord parce qu'elle joue sur un style semi-réaliste, tant au niveau du trait que celui de la narration; on est dans le domaine de la légende confrontée à la réalité. Elle joue aussi habilement sur les clichés: ceux du western, mais également ceux des Lucky Luke.

Ainsi, le héros doit faire face à une pénurie de tabac qui vire au gag récurrent et à sa réputation de fine gâchette, qui fait écho à son passage de cowboy fumeur et flingueur à héros pour la jeunesse.

Je ne connaissais pas Matthieu Bonhomme, qui a pourtant derrière lui une belle carrière et qui signe ici à la fois le dessin, le scénario et les couleurs. J'ai trouvé son interprétation plutôt convaincante et plutôt imaginative, malgré les contraintes du genre.

C'est clair qu'on n'est pas dans le niveau de délire de Larcenet avec L'Armure du Jakolass, mais c'est une belle entrée en matière pour une collection qui appelle d'autres tomes (celui-ci est même numéroté "Tome 0"). En même temps, c'est un hommage qui est bien plus "œcuménique" et qui pourra intéresser aussi bien les anciens que les nouveaux lecteurs.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 275 fois
3 apprécient

Autres actions de Stéphane Gallay L'Homme qui tua Lucky Luke - Lucky Luke vu par..., tome 1