Pas vraiment convaincu.


La narration est assez pauvre. Les informations utiles et les informations inutiles se succèdent, on décroche assez vite. l'auteur essaie de faire une sorte de documentaire historique mais de temps à autre il essaie aussi de faire quelque chose de plus narratif. À mon sens il échoue dans ces deux tentatives ; je termine le bouquin en me disant que j'aurais voulu avoir soit un vrai cours d'histoire un peu plus rempli (ou un docu plus étoffé) ou une vraie histoire en s'intéressant aux personnages.


Le graphisme ne m'a pas séduit non plus. Il y a bien quelques expérimentations intéressantes, quelques effets de matière sympas, mais globalement je trouve le tout assez timide et pas assez radical. Les tronches des personnages, par exemple, sont parfois trop classiques ; de même que le découpage par ordinateur refroidi le coup de crayon. Et puis aussi beaucoup de vignettes manquent d'équilibre dans la composition : beaucoup de trous, de zones où on espérerait voir du gribouillage expérimental et où en fait il n'y a rien à se mettre sous la dent. La typo réalisée à l'ordinateur est également trop froide pour fonctionner avec ce que le dessinateur essaie de faire.


Bref, j'ai appris quelques petits trucs et j'ai vu quelques jolies idées graphiques, mais l'ensemble reste assez pauvre. Dommage.

Fatpooper
4
Écrit par

Le 29 avril 2018

Maudit Allende !
Fatpooper
4

Le putsch

Pas vraiment convaincu. La narration est assez pauvre. Les informations utiles et les informations inutiles se succèdent, on décroche assez vite. l'auteur essaie de faire une sorte de documentaire...

il y a 5 ans

Les 8 Salopards
Fatpooper
5

Django in White Hell

Quand je me lance dans un film de plus de 2h20 sans compter le générique de fin, je crains de subir le syndrome de Stockholm cinématographique. En effet, lorsqu'un réalisateur retient en otage son...

il y a 7 ans

116 j'aime

35

Strip-Tease
Fatpooper
10
Strip-Tease

Parfois je ris, mais j'ai envie de pleurer

Quand j'étais gosse, je me souviens que je tombais souvent sur l'émission. Enfin au moins une fois par semaine. Sauf que j'étais p'tit et je m'imaginais une série de docu chiants et misérabilistes...

il y a 9 ans

108 j'aime

45

Taxi Driver
Fatpooper
5
Taxi Driver

Critique de Taxi Driver par Fatpooper

La première fois que j'ai vu ce film, j'avais 17ans et je n'avais pas accroché. C'était trop lent et surtout j'étais déçu que le mowhak de Travis n'apparaisse que 10 mn avant la fin. J'avoue...

il y a 12 ans

83 j'aime

52