Le fruit défendu ( énorme jeu de mots )

Avis sur Orange

Avatar Lou Wassner
Critique publiée par le

Je n'avais jamais au grand jamais lu ne serait-ce qu'un seul shojo. J'ai lu Orange, et ça ne me motive pas plus que ça d'en lire plus. Pour une raison très simple : j'ai l'impression d'avoir goûté au summum du genre, à **la quintessence de l'art**. J'ai l'impression d'avoir en temps de sécheresse goûté à une orange juteuse, la plus belle et la plus gourmande des oranges de l'orangeraie. Celle-ci m'a arrosé le palais, tapissé la gorge afin que jamais je ne l'oublie.
Avant de passer au coeur de la critique je vous annonce que cette critique s'arrête au tome 5, selon l'auteur pour reprendre le moins grossièrement possible ses mots, la narration est terminée, mais l'histoire continue. Orange est le récit du sauvetage de Kakeru Naruse. Orange se termine au tome 5. Et ce même si la suite a le même nom et continue le décompte des numéros de volume.
Commençons par le dessin qui en lui même peut sembler quelconque, n'avoir rien d'exceptionnel, ce qui est je dois le reconnaître vrai la plupart du temps. Néanmoins ce style épouse totalement le genre et l'histoire et, quel privilège de contempler un sourire franc de Kakeru...
Les personnages sont tous a minima assez attachants, je vais dresser un bref avis sur quatre d'entre eux :
-Naho : elle est attachante la plupart du temps, cependant son innocence outrancière saurait quelques fois déranger si non agacer le lecteur.

PRENDS LUI LA MAIN BORDEL

-Kakeru : Il est un personnage incroyable, tout ce qui constitue le personnage parfait : il est attachant, il a une backstory ( oui je suis bilingue ), il a une personnalité complexe etc... Tout pour tomber sous le charme. Kakeru est un personnage magnifique.
-Suwa : Suwa c'est vraiment le mec sympa, toujours là pour les autres, à jamais penser à lui... C'est un personnage qui m'a beaucoup ému au cours de ma lecture

Le sacrifice des ses sentiments envers pour qu'elle finisse avec Kakeru pour ainsi sauver Kakeru est vraiment poignant je dois dire.

-Hagita : comme le résume si bien Kakeru "l'intello de service", j'ai beaucoup aimé ce personnage, du fait de son contraste majeur : très sérieux mais en réalité extrêmement facilement provoquable. Ce n'est à mon grand regret pas un personnage assez développé je trouve.

Je n'épancherai pas trop sur l'histoire, je me contenterai de dire qu'elle est simple, on peut connaître la fin du manga si on est perspicace dès le début. Et alors ? Le manga est construit de la sorte avec non pas comme enjeu réel de savoir

si ils vont réussir à sauver Kakeru mais plutôt comment ils vont le sauver

Certes le pitch est assez simple, mais terriblement bien trouvé, c'est une histoire véritablement cinglante qui ne devrait pas vous laisser de marbre. Peut-être pas jusqu'à la larmichette, mais au moins jusqu'à l'impossibilité de décoller le manga des yeux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 121 fois
1 apprécie

Lou Wassner a ajouté ce manga à 2 listes Orange

Autres actions de Lou Wassner Orange