Ça partait pourtant assez bien…

Avis sur Peach girl

Avatar Hanadolce
Critique publiée par le

Pour expliquer mon avis sur ce manga je vais faire comme pour mes précédentes critiques : c’est à dire parler de chaque personnage (leurs actions et leur évolution/conclusion).

Ce que je vais écrire est un mélange de ce que je pensais pendant le récit et mon avis final donc cela va peut être un peu décousu.

Je pense que ce manga montre à quel point l’amour peut changer une personne. Également à quel point l’évolution des personnages n’est pas égale.
Par exemple au tout début, je pensais que Toji était insupportable au même titre que Sae qui a fait les pires abominations. ils allaient limite bien ensemble car tout les deux nuisaient à Momo c’est incroyable. Ça c’était au début, car à partir du moment où Toji se rend compte de la véritable face cachée de Sae ça sera LE mec bien du manga. Mais il va devoir passer par tellement de phases insupportables avant et en faire tellement baver Momo que bien que le type s’avère être extraordinairement patient (enfin pas si extraordinaire hein ==> (on ne me fera pas croire qu’on ne reconnaît pas l’odeur ni le corps, les formes de la personne ni ses lèvres) et bien je n’ai pas réussit à l’apprécier à sa juste valeur. D’après moi, lui et Momo étaient respectivement le premier amour de l’un et de l’autre c’est pour ça qu’ils se courent après pendant longtemps. Seulement quand Momo réalise qu’elle n’aime que Kiley, Toji disparaît de son cœur. Bien qu’elle « retourne » avec lui par la suite.

Sae qui ne vit que pour détruire psychologiquement Momo (bien que dans le manga on la traite simplement de copieuse, c’est en réalité bien plus que ça c’est une véritable garce la pire que je n’ai jamais vu). Elle fait tout pour énerver, agacer, ou briser Momo et personne ne voit…rien? A part Kiley, personne ne semble voir le jeu de Sae alors qu’elle fait ses actions devant tout le monde, il faut être stupide comme Tōji pour ne rien voir.
Quand enfin elle se fait découvrir on entend plus parler puis elle revient et provoquent un traumatisme horrible chez Momo qui causera sa perte en quelque sorte. A ce moment là je ne comprenais pas (et je ne comprends toujours pas d’ailleurs) comment la police n’a jamais été appelé ?

(ATTENTION SPOIL)

Momo s’est quand même faite agresser et presque violer alors je ne comprends pas qu’ils n’aient pas appelé la police sérieusement.

Je trouve le scénario complètement tiré par les cheveux et totalement inimaginable sur bien des points mais il aborde des thèmes intéressant comme l’abandon, l’amour propre, l’importance de l’honnêteté et de la confiance. Mais également le consentement, les « fausses » grossesses etc. Même quelque part un peu du racisme ? Bien que ça ne soit qu’au début du manga la question de la couleur de la peau est traitée même si c’est assez maladroit le message est quand même positif au final.

Pour en revenir au personnage de Sae pour moi, elle n’a clairement pas été punit de tout ce qu’elle a pu faire à Momo même si elle a elle aussi faillit se faire abuser physiquement plusieurs fois et qu’elle s’est excusée, ça n’efface pas les années d’horreur derrière elle. J’aurai aimé un certain mea culpa de sa part, qu’elle finisse quelques temps coupée du monde a servir des gens etc ça ne lui aurait pas fait de mal. Dommage qu’au final c’est comme si elle n’avait jamais rien fait.

Concernant Kiley mon avis est TRÈS partagé. Il a su apporter son soutien à momo quand elle en avait besoin après et pendant sa relation avec Toji et pour ça je le trouvais « parfait ». Sauf qu’à partir du moment où ils se mettent à sortir ensemble on ne le sent pas si investi que ça. On apprend qu’en fait il aime beaucoup Momo mais qu’il est amoureux de son ancienne « gardienne », Misao.
Et même si ce n’est pas de sa faute je lui en veut de ne pas l’avoir dit tout de suite et d’avoir blessé le personnage principal. Au final comme Toji qui a gardé le secret du chantage (avec les photos de momo), Kiley a voulu gardé ça pour lui pour éviter de se blesser mais au final ça se retourne aussi contre lui. Bien dommage qu’il n’ai pas avoué ses sentiments plus tôt dans le récit, en revanche je suis très heureuse de ce qu’il est devenu et de constater la force de ses sentiments qui se sont révélés être pour Momo.

Je ne parlerai pas de son frère qui devrait être lui aussi en prison comme Sae avec tout ce qu’il a commit comme crime… encore une fois c’est un non sens incroyable.

Enfin concernant Momo Adachi la « peach girl ». Encore une fois je suis très mitigée. J’adorais Momo au début : elle était super forte, super bâtante, patiente, gentille et compréhensive. Elle se débrouillait toujours pour être entendue (de gré ou de force) elle ne s’est jamais fait marcher dessus, elle a toujours prit le taureau par les cornes en clamant haut et fort ses sentiments et elle n’avait pas peur de se couper d’une relation toxique. Bref une héroïne de Shojo un peu hors du commun. Ça partait si bien.
Dommage que vers la moitié du manga elle devienne la fille pleurnicharde, avec 0 confiance en elle et surtout totalement à côté de la plaque comme dans tout les Shojo.

J’ai adoré le fait que ce soit elle qui finisse par larguer Toji et qu’elle l’ai laissé seul se rendre compte de la bêtise qu’il faisait en croyant Sae. Elle montrait à quel point elle l’aimait finalement. Je crois que si momo a finit par devenir un cliché de fille insupportablement indécise c’est aussi à cause du scénario.

Et on arrive à mon dernier point, et pas des moindre car c’est le plus gros défaut du manga : le scénario, car tous les événements sont incongrus. Quand Sae menace Toji de balancer les photos du gigolo et Momo c’est juste ridicule. Pourquoi ne pas mettre cette dernière dans la confidence ? Pourquoi ne rien dire aux autorités compétentes ? Pourquoi embrasser une fois de plus Sae ?
On ne me fera pas croire qu’à ce stade, Toji aimait réellement Momo c’est impossible. Sous ses airs de défenseur, il était surtout faible et prenait les mauvaises décisions.

Plus on avançait dans le récit moins il faisait sens. Momo qui a toujours du se battre pour se faire entendre et qui disait qu’il faut la croire sur parole, qu’elle disait la vérité à propos de Sae et qu’il fallait se méfier des apparences, ne croit pas Kiley quand il évoque son frère Ryo.

C’est complètement idiot. On nous montre une fille d’ordinaire incrédule qui croit le premier venu qui lui raconte sa backstory larmoyante.

Quel dommage !
La fin quant à elle est à l’image de la trame principale : tout est bien qui finit bien c’est comme si rien de mal n’était jamais arrivé.

Au temps pour Toji et Sae on remarque qu’ils ont changé en bien (enfin Sae ça reste à voir), Kiley a prit du poil de la bête aussi et est enfin heureux avec momo mais on en vient à se demander après tout ça si elle le mérite vraiment ?

Au début quand on lit « Peach girl » on peut facilement s’identifier à elle mais à partir du moment où elle « dérive », elle est de moins en moins cohérente dans ses choix et fait tourner en bourrique tout le monde. À tel point que je ne souhaitais pas forcément qu’elle finisse avec un garçon car elle jouait presque avec eux à la fin.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 45 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Hanadolce Peach girl