Couverture Polina

Polina

12345678910
Quand ?
7.6
  1. 5
  2. 5
  3. 20
  4. 47
  5. 95
  6. 375
  7. 1048
  8. 1536
  9. 664
  10. 193
  • 4K
  • 408
  • 1.4K
  • 11

Très douée pour la danse, la petite Polina Oulinov est sélectionnée pour suivre les cours de Nikita Bojinski, un maître d'une exigence absolue, à la fois redouté et admiré. Au fil de son enseignement, qu'elle suit des années durant, Polina devenue jeune fille développe avec son mentor une relation...

Match des critiques
les meilleurs avis
Polina
VS
Confessions d'un ancien apostat

Devant vous mes frères, je le confesse. Je l'avoue, j'étais dubitatif. Je l'avoue, je suis désormais un admirateur de ce trait noir sur fond blanc ou grisé. Bien que remplie de doute devant une histoire de danse classique, d'une jeune fille qui grandit, se retrouve confronté à ce professeur, son exigence et son aura, se construit, je sais désormais que j'étais en tort. C'est pourquoi je demande l'absolution, et que je vous recommande à tous de vous laisser tenter. Par delà une simple histoire...

9
Danse avec les lourdeurs

Certes l'exercice de style est réussi. Mais voilà les ficelles scénaristiques et dramatiques sont d'une telle évidence que cela procure une certaine platitude à la fois au récit et aux caractères des personnages. Aucune surprise donc : on referme le bouquin avec la même vague idée qu'on avait de lui avec le pitch, comme si l'auteur s'était contenté de remplir scolairement les trous à partir de ce dernier. Du coup, sur la longueur, c'est assez frustrant et ennuyeux. Graphiquement, par contre,... Lire la critique de Polina

9

Critiques : avis d'internautes (71)

Polina
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Polina par khms

Dès le début de son ouvrage, et en même pas 10 pages, Bastien Vivès démontre tout son talent pour la narration et nous fait passer de l'anxiété, au stress et au désespoir. On attend avec Polina, très jeune danseuse, encouragée et chérie par sa mère, avant son concours pour rentrer dans une prestigieuse école de danse parisienne, on stresse avec elle en attendant son tour pour faire sa... Lire la critique de Polina

20
Avatar khms
9
khms ·
L'écho de l'âme

Polina, c'est une ligne. Une ligne en mouvement constant, une ligne qui ondule, s'épaissit, devient une tache sombre puis s'effile avec vivacité, s'arrondit, se fait caressante ou incisive. Polina, c'est quelques traits qui esquissent un petit visage buté, mâchoires crispées et lèvres serrées sur le mal au cœur des premières auditions. Quelques courbes qui définissent l'enfance, un dos un peu... Lire l'avis à propos de Polina

5 4
Avatar Cocolicot
8
Cocolicot ·
Découverte
La geste humaine

Dans la même veine esthétique que pour Le goût du chlore, Vivès poursuit son exploration du geste humain. Ici, la danse succède à natation, toujours avec la même grâce pour un trait ténu et d'une justesse évidente. Les visages, la richesse des silences, la grande maîtrise des ellipses permettent l'éclosion au monde de Polina, entre grâce, sacrifice et déconvenues. Modeste dans son propos,... Lire la critique de Polina

14 2
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·
Une jeune danseuse russe qui se cherche... Impressionnant de justesse et d'émotion.

Une sensation très étonnante : je ne m'intéresse guère à la danse classique, je n'accrochais pas trop au départ avec le dessin de Bastien Vivès, et pourtant, sur la recommandation de nos amis du collectif Culturopoing, je suis entré dans cette BD et j'ai été conquis. Une toute jeune danseuse russe qui cherche sa voie, dans l'art, dans l'amitié, dans l'amour... Dans le respect de l'autre et la... Lire l'avis à propos de Polina

8
Avatar Charybde2
8
Charybde2 ·
"La claque"

On connaît Bastien Vivès pour ses BD toujours classes, attirant régulièrement des prix mérités. On le connaît aussi pour son blog génialissime, dépassant les limites de l'humour tel qu'on le connaît, à grands coups de scènes familiales tranchantes, de dialogues parfaits et de chutes ici incroyables, là inexistantes. Il utilise ici enfin son style graphique très contrasté et en noir et blanc,... Lire la critique de Polina

9
Avatar Youlot
10
Youlot ·
Toutes les critiques de la BD Polina (71)