Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Couverture Polina

Polina

(2011)
12345678910
Quand ?
7.7
  1. 1
  2. 4
  3. 14
  4. 34
  5. 74
  6. 272
  7. 788
  8. 1217
  9. 578
  10. 169
  • 3.2K
  • 371
  • 1.1K
  • 11

Très douée pour la danse, la petite Polina Oulinov est sélectionnée pour suivre les cours de Nikita Bojinski, un maître d'une exigence absolue, à la fois redouté et admiré. Au fil de son enseignement, qu'elle suit des années durant, Polina devenue jeune fille développe avec son mentor une relation...

Match des critiques
les meilleurs avis
Polina
VS
Raide comme un ballet

Sur le siège arrière de l'automobile de sa mère, la petite fillette tremblotante et timide attend l'audition avec Bojinski, redouté professeur de l'académie de danse. Polina, malgré son manque de souplesse, est admise, et tandis qu'elle suit les enseignements classiques voit, bien malgré elle, un lien se créer avec l'homme que chacune des élèves redoute. Le trait de Bastien Vivès semble flotter sur chaque planche et, sans ces profonds aplats de noir, il en émanerait une étrange sensation de...

34 2
Avatar Christo Bee
5
Christo Bee
Critique de Polina par Christo Bee

Je ne comprends pas l'engouement pour Polina. Certes Bastien Vivès a fait d'excellent albums, mais comme souvent celui-ci me passe totalement à coté. Une histoire et une héroïne d'une platitude rare et formellement, c'est parfois sympathique, souvent raté, le style "laché" marchant beaucoup plus pour des strips humoristique basé sur un certain statisme que pour des danseuses. Pourtant Vivès sait faire de très chouette album, créer des ambiances impressionnantes dans le Gout du Chlore, une... Lire la critique de Polina

9 4

Critiques : avis d'internautes (71)

Polina
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
L'écho de l'âme

Polina, c'est une ligne. Une ligne en mouvement constant, une ligne qui ondule, s'épaissit, devient une tache sombre puis s'effile avec vivacité, s'arrondit, se fait caressante ou incisive. Polina, c'est quelques traits qui esquissent un petit visage buté, mâchoires crispées et lèvres serrées sur le mal au cœur des premières auditions. Quelques courbes qui définissent l'enfance, un dos un peu... Lire la critique de Polina

5 4
Avatar Cocolicot
8
Cocolicot ·
Découverte
Critique de Polina par Khamsou

Dès le début de son ouvrage, et en même pas 10 pages, Bastien Vivès démontre tout son talent pour la narration et nous fait passer de l'anxiété, au stress et au désespoir. On attend avec Polina, très jeune danseuse, encouragée et chérie par sa mère, avant son concours pour rentrer dans une prestigieuse école de danse parisienne, on stresse avec elle en attendant son tour pour faire sa... Lire la critique de Polina

20
Avatar Khamsou
9
Khamsou ·
La geste humaine

Dans la même veine esthétique que pour Le goût du chlore, Vivès poursuit son exploration du geste humain. Ici, la danse succède à natation, toujours avec la même grâce pour un trait ténu et d'une justesse évidente. Les visages, la richesse des silences, la grande maîtrise des ellipses permettent l'éclosion au monde de Polina, entre grâce, sacrifice et déconvenues. Modeste dans son propos,... Lire l'avis à propos de Polina

13
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·
"La claque"

On connaît Bastien Vivès pour ses BD toujours classes, attirant régulièrement des prix mérités. On le connaît aussi pour son blog génialissime, dépassant les limites de l'humour tel qu'on le connaît, à grands coups de scènes familiales tranchantes, de dialogues parfaits et de chutes ici incroyables, là inexistantes. Il utilise ici enfin son style graphique très contrasté et en noir et blanc,... Lire l'avis à propos de Polina

9
Avatar Youlot
10
Youlot ·
Confessions d'un ancien apostat

Devant vous mes frères, je le confesse. Je l'avoue, j'étais dubitatif. Je l'avoue, je suis désormais un admirateur de ce trait noir sur fond blanc ou grisé. Bien que remplie de doute devant une histoire de danse classique, d'une jeune fille qui grandit, se retrouve confronté à ce professeur, son exigence et son aura, se construit, je sais désormais que j'étais en tort. C'est pourquoi je demande... Lire l'avis à propos de Polina

8
Avatar Cmd
9
Cmd ·
Toutes les critiques de la BD Polina (71)
Vous pourriez également aimer...