Avis sur

Préludes & Nocturnes - Sandman, tome 1 par Misarweth

Avatar Misarweth
Critique publiée par le

Du très haut Gaiman. Mythique à souhait. Moderne à mort.
Un monde de rêve.
Un monde de cauchemar.
Un monde d'éthique.
Un monde de folie.
Des mondes sur des fils ténus de sens et d'absurdités.

Tout s'entremêle entre beauté et laideur, fiction et réalité, rêve et projection, fantasme et illusion... dans les histoires autant que dans les dessins.

Les dessinateurs, les coloristes changent : des bonnes et des mauvaises surprises... mais on est tellement emmenés que l'on pousse outre aisément. D'autant plus que si les différentes #issues se présentent comme indépendantes, les personnages et les histoires se mêlent et s'entremêlent. Parfois clairement, d'autres fois par allusion ou même clin d'oeil.
Des fantômes passent.

On est dans le rêve de l'entre-deux, vous savez celui qu'on fait en se réveillant, on ne sait plus si c'était la réalité ou non.
Se dévore ou se déguste.
C'est noir, sanglant, cru.
C'est voluptueux, drôle, coloré.

Neil Gaiman quoi.
Qui s'est approprié la matière "comics" // "roman graphique" sans que ça ait l'air de l'embarrasser.

Après ça beaucoup d'autres font pâle figure.
Fermer les yeux au bon moment. Sinon, le sable, ça pique !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 746 fois
7 apprécient

Autres actions de Misarweth Préludes & Nocturnes - Sandman, tome 1