L'aventure c'est l'aventure.

Avis sur Spirou et l'Aventure

Avatar Kowalski
Critique publiée par le (modifiée le )

"Spirou et l'Aventure" est tout simplement le premier album officiel de notre groom préféré. Il regroupe 6 aventures de notre héros jusqu'ici publiées dans le périodique du même nom.

Allez, un rapide petit historique (pas de panique, j'ai dis rapide...). Spirou est une commande de l'éditeur Jean Dupuis en 1938 et a été crée par Rob Vel qui reprend tout simplement un personnage utilisé pour des affiches publicitaires (Spirou signifie "écureuil ou "facétieux" en wallon). En 1943, Rob-Vel passe la main et l'éditeur en rachète les droits (cas rare dans la bd et qui explique la succession future de différents auteurs). Et c'est Jijé (Joseph Gillain) qui en hérite. Puis un maître en suivra un autre avec l'arrivée d' un certain Franquin qui transformera les histoires de Spirou en véritables aventures plus conséquentes. Fournier ensuite finira de moderniser le personnage puis d'autres, avec plus ou moins de réussite, se succéderont...... (j'ai promis que je serai bref).

Nous allons donc suivre ici Spirou enchaînant diverses aventures. Il voyagera tout d'abord dans le temps grâce (ou à cause) de Cosinus, aussi bien dans le passé que dans le futur. Puis son fidèle compagnon Spip sera kidnappé et donnera lieu à un grand mouvement de solidarité des A.D.S (Amis De Spirou). Une fois ce dernier retrouvé, Fantasio ne trouve rien de mieux que d'acheter une Jeep (alors qu'il ferait sans doute mieux de passer son permis d'abord.....). Cette lubie étant passée, il s'imagine détective privé, et nos deux (trois avec l'écureuil) héros se retrouve face à une histoire de fantôme amateur de cigare et porto (joli exemple pour la jeunesse!). Enfin, Spirou prend part, sur un quiproquo, à un meeting aérien où il fera la connaissance du pilote Rouge. Et tout ceci se terminera par un petit tour du monde en avion pour la route...... Ouf!

Alors, les éléments de bases de Spirou sont déjà installés: Fantasio (et son caractère pas très courageux), son petit Spip (qui passe déjà son temps à tirer d'affaire ses deux amis) et des aventures extraordinaires où l'humour se dispute à l'action (nos deux compagnons n'hésitant pas à jouer du poing).
La censure n'a pas encore commencé son oeuvre de destruction, et l'on peut voir un Spirou (toujours prêt aider son prochain) rond comme une queue de pelle ou encore un Fantasio n'ayant rien à envier à Haddock!("Bandit!....Canaque!.....Geophage!...Mandchou!.....Onychophage!").
Les bons sentiments sont légions et les références au journal et à ses héros sont nombreuses. Une petit touche de colonialisme pas bien méchante et malheureusement inhérente à l'époque (nos deux héros se reposent tandis que les indigènes bossent....). Le dessin de Jijé bien qu'un peu fouillis reste agréable.

On est donc bien loin de la qualité des meilleurs albums de Spirou mais c'est tout de même le début de ma grande histoire avec ce petit bonhomme, donc cela reste très agréable et correct.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 403 fois
13 apprécient

Kowalski a ajouté cette bd à 6 listes Spirou et l'Aventure

Autres actions de Kowalski Spirou et l'Aventure