"Je me souviens de qui j'étais"

Avis sur Tout meurt - New Avengers (2013), tome 1

Avatar WeaponX
Critique publiée par le

Suite à AvsX, Bendis laisse sa place sur la série des vengeurs, étendard de Marvel depuis 2005, position renforcée par le long-métrage de Joss Whedon. Un jeune scénariste, connu pour ses précédents travaux dont les New Warriors et un run Fantastic Four, débarque. Mais Hickman est un homme de concept, qui souhaite avant tout développer des idées, un peu dans la lignée de Morrison. Que pourrait-il imaginer d'inédits sur une franchise aussi ancienne que les vengeurs ? Élargir le groupe ? Fonder une société secrète chargée des décisions difficiles ? Des bonnes idées malheureusement déjà réalisées. Et si Marvel faisait un feux d'artifice, si toute la continuité s'effondrait sur elle même, si les Terres aux numéros indéchiffrables se réunissaient toutes dans une grande fresque, si cette fois ce n'était plus la Terre qu'il fallait sauver, ni même l'univers, mais le multivers. Et encore plus brillant : si dans cette quête, les héros ne pouvaient gagner.

Hickman débarque avec ce concept, cette idée qu'il réalisera avec génie. Il arrive, programme la fin de son run en 2015 avec une série nommée « Secret Wars », et écrit deux simples mots : Tout meurt (everything dies pour les anglophiles).

Ce tome 1 de New Avengers ne débute pas son run, lancé dans la série Avengers qu'il écrit en parallèle. Cependant il en pose les bases, introduisant des personnages primordiaux et inédits (ce qui fait toujours du bien dans le monde fermé des comics où les mêmes personnages ne cessent de revenir hanter nos pages), expliquant les mécanismes qui régiront la suite (le déroulement des incursions par exemple) et annonçant carrément certains moment forts à venir.

Ce début de série se révèle particulièrement réussi, porté en outre par un graphisme sombre, réaliste et détaillé. Le ton est immédiatement donné avec la première page, dramatique et mystérieuse, où Red Richards parle sur fond noir de la fin inéluctable et logique de toute chose. Immédiatement retour dans le temps et une séquence d'anthologie au Wakanda. Dès le début Hickman fait parler sa plume, laissant flotter une narration d'une beauté glaçante en pleine séquence d'action. Dans cet album, il caractérise ses personnages comme il faut, mais la poésie de son écriture m'a bien davantage conquis. Dans le jeu mortel qu'il met en place, sa black swan nous guide. Ses phrases mystérieuses, parfois à l'inverse lourdes de sens, ponctueront l'aventure tandis que le récit de ses origines permet une parenthèse bienvenue, quoi qu’apportant encore plus de questions.

Franchement je ne saurai trouver des défauts à ces premiers épisodes. Certains reprocheront peut-être justement trop de mises en place, je ne vois rien d'autre. Le récit est dynamique, intelligent, innovant et nous offre tant des combats intenses (ex : Terrax) que des situations extrêmes : détruire les mondes...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 229 fois
2 apprécient

Autres actions de WeaponX Tout meurt - New Avengers (2013), tome 1