Thriller ou post-apo ?

Avis sur 10 Cloverfield Lane

Avatar giantgeek
Critique publiée par le

N'ayant jamais vu les autres films de la franchise Cloverfield, j'ai découvert celui-ci au hasard des suggestions Netflix. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre, ni dans quel genre s'imbriquait le film.

10 Cloverfield Lane nous fait suivre les péripéties de Michelle, une jeune femme qui se retrouve enfermée dans le sous-sol d'un bunker après un accident de la route, par ce qui semble être un psychopathe (Howard) en puissance arguant qu'il ne cherche qu'à la défendre en la retenant captive car à l'extérieur, c'est la fin du monde.

L'enjeu du film est d'interroger le spectateur sur la véracité ou non de cette prétendue fin du monde où l'air est devenu toxique et tue les rares survivants qui l'inhalent à petit feu. La relation entre la prisonnière et son geôlier est intéressante à suivre car rythmée de tensions liées à cette incertitude omniprésente. Cette opposition entre Howard et Michelle va durer tout le long du film et nous fait questionner sans cesse sur la personne qu'il faudrait suivre dans cette situation, ce qui ne constitue pas un choix aisé.

10 Cloverfield Lane ne brille pas par une mise en scène spectaculaire : ce huit-clos "psychologique" mise tout sur les dialogues tendus entre les personnages reflétant leur personnalité, leurs désirs et leurs secrets. Les quelques scènes d'action ne réinventent pas la poudre mais suffisent pour accompagner la montée en puissance du conflit entre les deux protagonistes principaux.

La fin du film, expéditive, aurait gagné à être un peu moins convenue. Néanmoins, l'œuvre tient son intérêt par ce côté mystérieux sur son propre genre : difficile de dire de quoi il s'agit avant sa conclusion.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 80 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de giantgeek 10 Cloverfield Lane