Un cri d'alarme sur le passage de l'enfance à l'adolescence

Avis sur 12 and Holding

Avatar R_Phoenix
Critique publiée par le

Quelle étonnante surprise que ce "12 & Holding". Ce qui aurait pu devenir un film banal du dimanche après midi sur M6 est en réalité un film véritablement beau sur le passage de l'enfance à l'adolescence.

Michael Cuesta dresse ici le portrait de 3 pré-ados de 12 ans, qui suite à un accident, vont tous essayer de s'en sortir, chacun à leur manière, en cherchant avec la maladresse de leur âge, du réconfort au près d'un proche, ou bien de leurs parents, ayant eux mêmes des problèmes.

"12 & Holding" soulève de nombreuses questions sur l'adolescence, sur ses doutes, sur ce passage en quelque sorte initiatique et difficile par lequel nous sommes tous passés. Et ce qu'il y a de plus touchant dans ce film, c'est la façon dont chacun de ces 3 gosses s'y prennent pour essayer de résoudre leur problèmes, afin d'arriver à traverser cette phase à la fois terriblement délicate et dure, sans avoir le moindre soutien de leurs parents déboussolés.

Michael Cuesta a ce don d'aller chercher des émotions sombres, au plus profond de ses personnages, et de l'adolescence en général, et c'est ce qui fait que "12 & Holding" est spécial. A noter la présence de Mazzy Star (Help Yourself) sur la BO, ainsi que l'excellent morceau "Why Not Smile" de R.E.M. sublimant la fin du film.

Certains verront dans ce film un portrait banal de l'adolescence, les autres y seront subjugués par une oeuvre poignante sur la quête irrépressible de tendresse.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 206 fois
1 apprécie

Autres actions de R_Phoenix 12 and Holding