J'avais initialement beaucoup aimé ce documentaire, principalement car l'exploit réalisé par Nims Purja est juste fou. Cependant, plus je repense au film et plus je réalise que ce n'est pas l'exploit qui est mis en avant mais le personnage.


Car dans ce documentaire, l'alpinisme n'est finalement qu'un prétexte pour mettre en avant Nims Purja. L'objectif est selon ce dernier de mettre en avant les grimpeurs Népalais et plus particulièrement les sherpas, trop souvent oubliés par le grand public. Et si je suis d'accord pour dire que l'on ne parle pas assez souvent des sherpas, je constate que ce film fait exactement la même chose.


L'équipe de Purja passe au second plan, l'alpinisme passe au second plan même. On n'explique que trop peu la discipline pour en retirer quelque chose. On n'apprend quasiment rien et c'est extrêmement dommage. On se concentre sur Purja, sa jeunesse, sa vie, ses relations avec sa famille, son amour pour sa mère. Alors oui, ça fait une belle histoire mais en quoi est-ce que ça sert l'alpinisme ? A-t-on véritablement besoin d'un héros pour être intéressé par le sujet ?


Les sommets sont traités comme de simples petites étapes là où ils devraient justement voler la vedette. Les sherpas sont invisibles, on se contente de rappeler des banalités à leurs sujets comme leur rôle mais c'est tout.


Le problème c'est que le documentaire ne cherche pas à apprendre quoi que ce soit au spectateur et que le peu d'informations qu'il lui donne sur l'alpinisme, c'est juste des faits rigolos qui n'ont qu'un seul objectif: choquer pour s'assurer que les gens ne s'ennuient pas.


Le corps commence à mourir au delà des 8000 mètres, il est courant de voir des alpinistes abandonner un grimpeur en difficulté. Tout ça, c'est d'une part extrêmement connu et c'est surtout présent pour apporter une dose supplémentaire de sensationnalisme.


Et c'est ça qui est pénible, je ne vois pas une déclaration d'amour à l'alpinisme, je ne vois même pas un coup de pub à la scène Népalaise de l'alpinisme, je vois juste un exploit que l'on a habillé de tout un tas de choses car on avait peur que le sujet ne captive pas les foules.


L'exploit est exceptionnel mais les gens comprendront-ils le pourquoi du comment ? J'en doute car le documentaire ne l'explique pas. En revanche, le spectateur se souviendra à n'en pas douter le nom de Nims Purja qui a réussi à terminer l'ascension des 14 sommets alors que sa mère était entre la vie et la mort.


Pour un scénario de film, oui, pourquoi pas. Pour un documentaire, je trouve ça beaucoup moins pertinent.

Shen-Arasy
5
Écrit par

Le 11 janvier 2022

6 j'aime

2 commentaires

14 x 8000 : Aux sommets de l'impossible
BenMoney
6

Sur le toit du monde, on survole le sujet

En suivant le projet fou de Nims Dai, ce documentaire a fini par confondre son objectif avec celui de l'alpiniste : aller le plus vite possible. Raconter la vie du Népalais, ainsi que ses 14...

Lire la critique

il y a 9 mois

10 j'aime

14 x 8000 : Aux sommets de l'impossible
DocCrabman
6

Un exploit incroyable mais qui ne parvient pas à nous faire vibrer

Documentaire paradoxal : autant l'exploit est immense, autant on aura autant peu vibré pour un tel exploit. Le défi physique est surhumain (et on se demande comment un corps humain peut le faire), et...

Lire la critique

il y a 8 mois

6 j'aime

14 x 8000 : Aux sommets de l'impossible
Shen-Arasy
5

Culte de la personnalité

J'avais initialement beaucoup aimé ce documentaire, principalement car l'exploit réalisé par Nims Purja est juste fou. Cependant, plus je repense au film et plus je réalise que ce n'est pas l'exploit...

Lire la critique

il y a 7 mois

6 j'aime

2

Tick, Tick... Boom!
Shen-Arasy
4

Trop lisse

Franchement, ce n'est pas nul mais qu'est-ce que c'est lisse. Je ne vais pas forcément m'étendre sur la partie musique, principalement car je ne suis pas mélomane et que j'aurais bien du mal à...

Lire la critique

il y a 7 mois

8 j'aime

14 x 8000 : Aux sommets de l'impossible
Shen-Arasy
5

Culte de la personnalité

J'avais initialement beaucoup aimé ce documentaire, principalement car l'exploit réalisé par Nims Purja est juste fou. Cependant, plus je repense au film et plus je réalise que ce n'est pas l'exploit...

Lire la critique

il y a 7 mois

6 j'aime

2

Moonfall
Shen-Arasy
1
Moonfall

Brainfall

On atteint des sommets de bêtise avec le dernier film de Roland Emmerich. Il s'est surpassé pour nous pondre une immondice quasi parfaite. A ce niveau-là, n'ayons pas peur des mots, c'est carrément...

Lire la critique

il y a 6 mois

3 j'aime