300
6.4
300

Film de Zack Snyder (2007)

C'est mauvais. C'est très mauvais. C'est au delà du mauvais. Il me faut un autre mot qui puisse en quelques phonèmes regrouper les sensations d'ennui, de dégout, de mocheté crasse et d'insulte à l'intellect du spectateur qui ne souhaitait qu'un honnête divertissement.

300 n'a pas la moindre prétention historique, donc on oublie ce flanc exposé à la critique. La thématique gerbante sous-jacente d'un orient immonde, décadent face au vertueux occident incarné par la franchement fasciste Sparte (telle que dépeinte), on oublie également, c'est le reliquat du créateur du comics éponyme Miller, qui assume parfaitement ses opinions à ce niveau.

Non, c'est juste qu'en tant que film, en tant qu'objet de cinéma, c'est incompréhensible de nullité. Pourtant j'aimais bien Zack Snyder jusqu'ici. D'accord, je n'avais vu que "Watchmen", mais quand même, je ne m'attendais pas à une telle horreur visuelle pauvrement associée à une absence de scénario et des dialogues d'une vacuité effarante.

La base du problème, c'est le scénario. Il n'y en a pas. Alors pour ne pas faire un moyen métrage, Zydner a tourné 105% de son film au ralenti (j'exagère à peine). Un ralenti, de temps en temps, ça peut être chouette, souligner un geste de bravoure, appuyer là où l'émotion transpire... Le concept n'est pas à jeter aux oubliettes. Mais QUE des ralentis, tout le temps, pour n'importe quoi, ô surprise, ça annihile ses effets. Ça rend chaque baston morne et tout sauf excitante. Ça brise le rythme de narration, le montage, les dialogues, tout.

Parade pour rendre ses ralentis intéressants, Snyder se dit qu'il faut donner une patte visuelle à "300". Rendre chaque plan, chaque image dantesque... Avec des filtres dégueulasses, des décors puants le Photoshop mal calibré et des effets spéciaux numériques qui tâchent de partout. Bon ben c'est raté aussi.

Qu'est ce qu'il reste alors ? Les répliques ? Vraiment ? Le fameux "This is Sparta !", ça méritait vraiment de devenir (plus ou moins) culte ? C'est téléphoné tout du long, plongé dans un bain d'épique au rabais qui, puisque constamment employé, (comme les ralentis tiens), perd tout impact.

Je ne dirai rien sur les acteurs, ce n'est pas leur faute, Quand la consigne est "Soit une brute au ralenti avec une musculature numérique avec des répliques moisies de grandiloquence", tu pourrais être un génie de composition que tu serais malgré bon pour un Razzie Award.

C'est rare ce genre de film où tu as vraiment l'impression qu'on t'a sciemment volé du temps de vie. En ce sens 300 est une perle.

Créée

le 17 févr. 2013

Critique lue 2K fois

69 j'aime

35 commentaires

Hypérion

Écrit par

Critique lue 2K fois

69
35

D'autres avis sur 300

300
Sergent_Pepper
6

« Nous partîmes 300… » : Chanson de geste.

Nous les grands orateurs à l’aube de l’Europe Beuglons tous nos discours, éduquons à la trique Et sous les ors factices de cieux numériques Consultons la pythie, ivre de psychotropes. Faisant fi...

le 21 mars 2014

117 j'aime

14

300
Vnr-Herzog
3

Ils mettent les pieds où ils veulent, et c'est souvent dans la gueule

Frank Miller est à la mode, après Sin City débarque une nouvelle adaptation d'une de ses oeuvre et, à nouveau, le principal mot d'ordre est de retranscrire l'atmosphère graphique. Ainsi le...

le 3 sept. 2010

90 j'aime

33

300
real_folk_blues
8

POUR MAGLOIRE!!

300 c'est l'histoire (pseudo) vraie de 300 grecs qui se battent à poil au bord de la mer et qui tout en s'assurant de leurs arrières (où ne sont placés que des..."copains"), repoussent des...

le 3 mars 2011

86 j'aime

39

Du même critique

Princesse Mononoké
Hypérion
10

Un Miyazaki terrestre et mélancolique

Princesse Mononoké est un film à part dans la carrière de Miyazaki, une étape autant qu'une sorte de testament de son art. C'est peut être ce qui en fait l'un de ces films les plus adulés parmi ses...

le 15 juin 2011

476 j'aime

80

Le Vent se lève
Hypérion
9

L'histoire d'un formidable égoïste

Le vent se lève, il faut tenter de vivre est définitivement un film à part dans la filmographie de Hayao Miyazaki, pour moult raisons que j'aurais bien du mal à évoquer de façon cohérente en un...

le 22 oct. 2013

424 j'aime

32

Kaamelott
Hypérion
9

Alexandre Astier, héros des temps télévisuels modernes

Alexandre Astier est remarquablement similaire à son personnage Arthur. Comme Arthur, il est responsable de tout (Roi du royaume / responsable scénario, musique, production, dialogues, direction,...

le 17 juil. 2011

366 j'aime

57