👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Le début a été assez laborieux (passé la surprise d’avoir un film en VF bien qu’annoncé en VO, merci CGR. M’enfin quand il ne reste plus que 2 séances avant d’être déprogrammé, on s’assoit sur sa surprise et on continue). Bref, après un début où j’ai peiné à pleinement rentrer dans le film (c’est qu’il faut quand même se faire au rythme d’un film de Martin McDonagh, très spécial en général, on aime ou… pas.) Bref, après un début, comme je le disais, un brin laborieux, on rentre quand même bien dans cet univers délirant fait d’auto-références, de grand n’importe quoi pourtant mûrement réfléchi, et d’acteurs de talent.

Par où commencer ? (comment ça mon début a été laborieux ?)

On retrouve d’abord l’univers de Martin McDonagh, un brin (ou deux) d’absurdité, quelques beaucoup de têtes brûlées et une histoire qui part en cacahuètes. Et enfin, un rythme bien à lui. Rythme qui peut paraître inégal, bizarre mais qui au final colle bien à l’histoire.

L’histoire tiens. Marty, scénariste en panne (il n’a que le titre : 7 psychopathes et une vague idée sur un film qui parlerait de paix et d’amour), qui se trouve mêlé au trafic de son pote Billy (Sam Rockwell, délirant et génial) et de son charmant compère Hans (Christopher Walken, adorable). Les 3 se retrouvent dans la panade après qu’un propriétaire, malfrat de son état, se mette à chercher son chien-chien qui lui manque vraiment beaucoup.

Les choses peuvent parfois paraître déconnectées, sans grand sens, mais il s’avère toujours qu’en fait, ben… si. On peut aussi avoir une impression de brouillon, de n’importe nawak. C’est le cas, après on aime ou on aime pas. Et cela n’empêche pas de pures trouvailles scénaristiques, de beaux plans et une bonne réalisation, bref assez pour montrer que 7 psychopathes n’est pas qu’un film de psychopathes.

Ca fait aussi du bien de voir un film qui ne se prend pas du tout au sérieux, qui se moque d’Hollywood, de lui-même (l’avantage d’avoir un personnage principal qui est scénariste) et qui offre à ses acteurs un prétexte pour se faire plaisir (la scène de la fusillade du cimetière racontée par un Sam Rockwell des grands jours est legend…. wait for it…. dary, comme dirait Mr Stinson).

7 psychopathes, un beau bordel délirant. A voir !
MrAmeni
7
Écrit par

il y a 9 ans

7 Psychopathes
LeJezza
8

No shoot-outs? That sounds like the stupidest ending

Je donne à 7 Psychopathes un overrated 8, mais je l'assume totalement. Déjà, j'avais pas envie de mettre 7 parce que le film s'appelle 7 Psychopathes (argument totalement merdique puisque j'ai mis 7...

Lire la critique

il y a 9 ans

31 j'aime

7 Psychopathes
Gand-Alf
6

Hollywoodland.

Malgré ses gros airs de sous-Tarantino / Guy Ritchie, "In Bruges" m'avait agréablement surpris à sa sortie en 2008. Son metteur en scène, Martin McDonagh, persiste et signe dans le même univers, avec...

Lire la critique

il y a 8 ans

21 j'aime

3

7 Psychopathes
cloneweb
5

Critique de 7 Psychopathes par cloneweb

Les fans de Martin McDonagh attendaient le réalisateur de pied ferme depuis la sortie de Bons Baisers de Bruges sorti en 2008, film ayant connu un joli succès. Et s'ils ont eu L'Irlandais, mis en...

Lire la critique

il y a 9 ans

21 j'aime

15

Fondation foudroyée - Le Cycle de Fondation, tome 4
MrAmeni
8

Critique de Fondation foudroyée - Le Cycle de Fondation, tome 4 par MrAmeni

Fondation foudroyée, ou Tome 4 du cycle de Fondation a été écrit 29 ans après l’écriture du 3e tome. J’ai débuté ma lecture en ne sachant pas trop à quoi m’attendre, et même légèrement sceptique au...

Lire la critique

il y a 9 ans

9 j'aime

La Voie magique - L'Assassin royal, tome 5
MrAmeni
8

Critique de La Voie magique - L'Assassin royal, tome 5 par MrAmeni

Bizarre de parler de ce tome à part du tome précédent quand il ne s’agit que d’un seul livre (oui, j’ai déjà du le dire). Mais cette division artificielle se fait encore plus sentir lorsqu’on aborde...

Lire la critique

il y a 9 ans

7 j'aime

Le Feu dans le ciel - Les Chevaliers d'Émeraude, tome 1
MrAmeni
6

Critique de Le Feu dans le ciel - Les Chevaliers d'Émeraude, tome 1 par MrAmeni

Les Chevaliers d’Emeraude… saga de fantasy jeunesse connue. Anne Robillard est même présentée comme la « J.K. Rowling québécoise » selon la quatrième de couverture. J’étais dans de bonnes...

Lire la critique

il y a 7 ans

6 j'aime