Avis sur

A Girl at My Door par Le Blog Du Cinéma

Avatar Le Blog Du Cinéma
Critique publiée par le

Lee Chang-dong a toujours été un cinéaste un peu à part dans le paysage très disparate – et pourtant très cohérent – du cinéma sud-coréen. Qu’il s’agisse du sublime OASIS, du cri de douleur étouffé qu’est PEPPERMINT CANDY ou du malheureusement méconnu SECRET SUNSHINE, le réalisateur a toujours su traiter avec empathie et admiration des personnages tabous de la société du Pays du Matin calme : handicapés mentaux, dépressifs, et autres êtres torturés par la vie. Ce n’est pas un hasard quand on sait que la Corée est le pays avec le taux de suicide le plus élevé au monde. Et même s’il n’est que producteur sur A GIRL AT MY DOOR, on sent son influence, ses codes, son empreinte artistique profonde sur le film de July Jung.

Là est l’aspect le plus intéressant de A GIRL AT MY DOOR : une justesse d’écriture remarquable, July Jung parvient à toucher des points sensibles de par les très nombreuses pistes de réflexion qu’elle propose. Les différents personnages étonnent, choquent, bouleversent, et ce aussi grâce au très beau casting réuni pour l’occasion : l’excellente Bae Doona – connue pour ses rôles dans AIR DOLL, THE HOST et CLOUD ATLAS – qui brille complètement dans ce qui est sans doute l’une des plus belles interprétations, d’autant plus quand on sait qu’elle a accepté de rejoindre le projet gratuitement, mais aussi la jeune Kim Sae-ron, déjà impressionnante dans THE MAN FROM NOWHERE et BARBIE (...) VIVIEN

Retrouvez l'intégralité de notre avis à propos de A GIRL AT MY DOOR sur Le Blog du Cinéma

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 314 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Le Blog Du Cinéma A Girl at My Door