Affiche A Serious Man

Critiques de A Serious Man

Film de et (2009)

Why so serious ?

Dés les premières minutes d'A Serious Man, les frères Coen développent un univers délirant, mélange de tradition (l'introduction en apologue sans morale), de révolution culturelle et de rock psychédélique. En grands philosophes du malheur, ils poursuivent leur réflexion de prédilection, soit "Comment un homme simple, ordinaire, "sérieux", peut perdre le contrôle de la situation et frôler la... Lire l'avis à propos de A Serious Man

59 3
Avatar obben
8
obben ·

A serious movie ?

Voulez mon avis sur ce film ? Vraiment ? Honnêtement j'aimerais bien vous le donner, sans déconner hein, et ce n'est pas pour vous snober que je ne vous le donne pas. Non, si je ne vous le donne pas c'est simplement parce que... je n'en ai pas. Voilà c'est dit. Sentiment étrange à l'issu de la vision de ce film, Il ne se passe pas grand chose pourtant je ne peux pas dire que je me sois ennuyé.... Lire l'avis à propos de A Serious Man

127 29
Avatar Plug_In_Papa
5
Plug_In_Papa ·

Abraxas

Suite au sympathique Burn After Reading, les frères Coen se lancent dans l'ambitieux A Serious Man, où il est question d'un professeur d'université juif qui voit peu à peu toute sa vie s'effondrer. Capable de s'attaquer à plusieurs genres différents, tout en y laissant leur empreinte... Lire l'avis à propos de A Serious Man

32 11
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Le Shrödinger film

Ce film des frères Cohen est sans doute celui qui a le plus dérouté ses spectateurs. Que le film soit présenté comme une comédie sans doute n'a pas aidé. On est loin d'un "Burn after reading" ou d'un "Big Lebowsky". Le film n'est cependant pas dénué d'humour, d'un humour grinçant habituel pour les réalisateurs mais plus subtile. Les références à la culture juive aussi a perdu les spectateurs ;... Lire la critique de A Serious Man

18 5
Avatar Loci Incerti
9
Loci Incerti ·

Le cantique des quantiques

Après le plus que mitigé Burn after Reading, les frères Coen reviennent agréablement à leurs origines et revisitent le mythe de Job. Ce film raconte les mésaventures de Larry Gopnik, professeur de physique quantique qui se retrouve mêlé à de multiples désagréments. Il y a son job à l’université déjà qui est en attente de titularisation, sa femme qui veut divorcer et, bien pire, obtenir le... Lire l'avis à propos de A Serious Man

81 24
Avatar Torpenn
7
Torpenn ·

Gett out

Quand on a la lucidité et le sens de la satire des frères Coen, le concept même de « film de la maturité » n’a aucun sens, et il semblerait que A Serious Man en soit la parfaite illustration. On décèle pourtant des étapes dans leur filmographie, avec ce pivot occupé par No Country, à partir duquel une certaine gravité plus... Lire l'avis à propos de A Serious Man

33 8
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·

Joliment décoennant (autoportrait ?)

Question clé : est-ce vraiment un film des Coen ? Le thème, presque trop personnel (alors qu'ils ne parlent jamais d'eux-mêmes), le casting, très différent de leurs autres films, des préoccupations apparemment inhabituelles (entre mathématiques, religion et tradition) ... on pourrait presque avoir un doute. Il est vite dissipé. Le "sérieux" apparent, revendiqué dans le titre, tourne vite au... Lire la critique de A Serious Man

46 9
Avatar pphf
8
pphf ·

La difficulté d'être

On connaît tous ces périodes de la vie où celle-ci ne vous épargne pas, où les galères s'enchaînent, nous laissant l'impression qu'on ne maîtrise plus rien, que plus rien n'a vraiment de sens, finalement. C'est exactement ce qui arrive à Larry Gopnik, que nous rencontrons dès le début du film en proie à toutes sortes de problèmes qui s'apparentent à une série noire : sa femme le... Lire la critique de A Serious Man

15
Avatar Brune Platine
7
Brune Platine ·

Affamé, je suis resté sur ma fin

Encore un des Coen brother. Ah Fargo ! Miller's crossing ! Je rêve encore du Big Lebowski, d'Arizona junior... A serious man ? Qu'en dire ? Je suis entré dans ce film porté par un esprit curieux. Amateur des Coen movies, je me suis laissé tenter. Jusqu'au bout, je suis resté dans l'attente, l'attente, l'attente. J'attends toujours. Si le pitch paraît plaisant, je me suis encore laissé guider... Lire la critique de A Serious Man

19 1
Avatar Ramblinrose
5
Ramblinrose ·

Comment survivre quand on est un petit juif, honnête et travailleur, poursuivi par les pires calamit

Ca fait combien de temps que les frères Coën ne nous avait pas fait marrer ? Bon j'ai pas vu Burn After Reading mais quand on revient en arrière, on tombe sur les affreux Ladykillers et Intolérable Cruauté et il faut remonter au millénaire précédent pour voir des comédies réussies (O Brother un peu mais surtout The Big Lebowski). Et s'il n'y avait pas eu No Country For Old Men, on aurait pu dire... Lire la critique de A Serious Man

15 1
Avatar MrShuffle
9
MrShuffle ·