Advertisement

Cry Me a River

Avis sur À bout de course

Avatar Torpenn
Critique publiée par le

Tous ceux qui pensaient que la carrière de Lumet ne dépassait pas le début des années 80 en seront pour leurs frais, A bout de course est un vrai bon film.

L'histoire, très originale, raconte la vie d'un couple d'extrémistes qui, ayant fait exploser une fabrique de Napalm et son gardien pendant la guerre du Viêt Nam, sont toujours poursuivis par le FBI 15 ans plus tard et doivent vivre avec leurs deux fils en cavale permanente, changeant de noms comme de lieux à la moindre alerte.

Le film s'intéresse surtout au sort du fils aîné, magistralement interprété par River Phoenix qui, à 17 ans et sa vie s'ouvrant devant lui doit fuir pour un crime qu'il n'a pas commis.

Loin de toute caricature, Lumet nous sert un film brûlant d'émotion, magnifié par ses acteurs, River et Christine Lahti en tête. Dans un rôle qui rappelle un peu celui de Mosquito Coast deux ans plus tôt, River retrouve d'ailleurs sa partenaire de l'époque : Martha Plimton.

Il faudra un jour que je vous écrive une vie parallèle de River Phoenix et Keanu Reeves, l'autodidacte et le besogneux, le sensible et le fade, le beau et le mollusque, le mort et le vivant... Mais la force me manque.

En attendant si vous voulez enfin voir un adolescent qui sait jouer, foncez voir ce film !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1635 fois
89 apprécient · 4 n'apprécient pas

À bout de course est une œuvre produite par Warner Bros©, découvrez la Room 237 de SensCritique.

Room 237

Torpenn a ajouté ce film à 14 listes À bout de course

Autres actions de Torpenn À bout de course