👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Ce dernier film de Shyamalan sonne comme le film de la denrière chance. Après trois bides consécutifs le réalisateur semble vouloir se relancer via le nom de la superstar Will Smith. Car en effet ce film est moins celui de Shyamalan (une première) que celui de Will Smith... Le film est une idée de Will Smith et, outre son duo père-fils 7 ans après "A la recherche du bonheur" (2006), la production est d'ailleurs en grande partie assurée par la famiille Smith avec Jada Pincket-Smith son épouse et son beau-frère Caleeb Pincket... Autant dire que Shyamalan est ici un simple faiseur, on se posera d'ailleurs la question de sa réelle main mise sur le film... En tous cas le scénario est lui peu inventif, cousu de fil blanc une fois les conditions de la mission posées. Les décors rappellent ceux de "Avatar" mais ici ce sont des paysages naturels et luxuriants, on confirme la Terre est magnifique... Ensuite le récit est peu attrayant parsemé d'une tonne de clichés et autres poncifs sur les relations père-fils (rien ne nous est épargné sur ce sujet, même pas des falsh-backs ennueyux et des apparitions inutiles). Ne parlons pas des dialogues aussi ineptes que le film est vide d'un réel enjeu. Un blockbuster pseudo-écolo (ici simple concept promotionnel) et je prédis un 4ème bide (pour un film mal assumé de surcroît par le réal) pour Shyamalan. Toujours trouvé qu'il était un réalisateur surestimé il semble que le temps me donne raison... Mais tout n'est pas sa faute, en effet Will Smith lui-même ne fait pas dans la nuance dans son rôle, son personnage grave et taciturne est interprété à outrance donnant parfois des scène sfrisant le ridicule lorsqu'en face se dessine un sourire tout aussi appuyé du fiston. Outre la faune superbe mettons quand même un bon point à la bestiole nommée Ursa. A noter que toute une promo derrière ce film construit un véritable monde autour de l'oeuvre avec BD, manuel compliant 1000 ans d'histoire de Nova Prime, roman... etc... Dommage que les 100 minutes du film gâche tout ça...
Selenie
2
Écrit par

il y a 9 ans

56 j'aime

2 commentaires

After Earth
Kokuzoku
2
After Earth

Fils approche. Papa a une surprise pour toi...

- C'est quoi ? C'est quoi ? Une voiture ? - Non mieux. - Un avion ? - Non encore mieux. - Mieux qu'un avion ? Je vois pas. - Un film ! Rien que pour toi. - Aaaaaaaah !!! Un film ? J'ai le droit a un...

Lire la critique

il y a 9 ans

78 j'aime

6

After Earth
Dou
4
After Earth

Critique de After Earth par Dou

Je ne dirai qu'une seule chose : " La peur n'est pas réelle, la peur est un choix. " Voilà ce que j'ai retenu de ce film.

Lire la critique

il y a 9 ans

77 j'aime

24

After Earth
guyness
2
After Earth

Con comme une balise

Ouf ! Je touche enfin au but, j'en ai presque fini avec les bollockbusters© de l'été. Non, parce qu'à une exception près, je redoute un peu d'écrire pour 25eme fois la même critique. L'angoisse de...

Lire la critique

il y a 8 ans

68 j'aime

18

Paperboy
Selenie
7
Paperboy

Critique de Paperboy par Selenie

Adapté d'un roman de Pete Dexter lui-même tiré d'un fait divers de 1960, un casting de rêve et un réalisateur talentueux qui cherche à confirmer après le remarqué "Precious". Etant afro-américain le...

Lire la critique

il y a 9 ans

26 j'aime

Barbaque
Selenie
8
Barbaque

Critique de Barbaque par Selenie

D'abord on remarque que Eboué tue des vegans mais tape tous les côtés, voir même il vise surtout les arnaqueurs de la mauvaise viande, du produit bas de gamme symbolisé par le "meilleur ami" qui se...

Lire la critique

il y a 8 mois

25 j'aime

En attendant Bojangles
Selenie
8

Critique de En attendant Bojangles par Selenie

Le film débute comme une fantaisie absurde et burlesque, une comédie romantique un peu folle sous couvert de totale liberté et de passion. Le début du film est une vraie bulle de champagne, une...

Lire la critique

il y a 6 mois

20 j'aime

1