👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Scott est un indécis. Après avoir voulu remonter aux origines de l'humanité avec son Prometheus que j'avais personnellement bien apprécié (plus que certaines des 3 suites) voilà que, sous la pression des fans criant à l'absence des bêbêtes dont il a accouché, l'homme à l'origine de films tel que Alien ou Blade Runner décide de les réintégrer. Première erreur.

En voulant faire le lien avec le film d'origine, Scott s'éloigne trop du film précédent et de ce qu'il tentait de raconter. Prometheus avait été une bonne surprise pour moi, m'étant préparé au pire. Malgré les défauts évidents, l'idée parcourir les origines de l'humanité me paraissait très intéressante. Plus de questions que de réponses malheureusement, qu'on aurait pu voir résolues dans cette suite. Il n'en est rien. Je vais être honnête en disant que je n'attendais pas vraiment ce film, plus du tout après les critiques.

Au final je suis totalement partagé sur ce film car je sors de cette séance ni convaincu ni déçu. Beaucoup de défauts sont présents mais en même temps le visionnage est loin d'être désagréable et l'aventure à bord du Covenant s'avère être tout à fait distrayante.

J'ai lu dans beaucoup de critiques que la première partie était la plus intéressante, ce en quoi je conviens. On est bien dans la suite de Prometheus, aucun soucis. La mission de l'équipage est intéressante bien que manquant d'originalité, Scott n'ayant pas fait l'erreur d'envoyer un vaisseau pour retrouver le Prometheus et ses membres ou quelques conneries du genre. Il réussit à faire monter la tension petit à petit jusqu'à l'arrivée tant attendue (ou pas) des Xénomorphes qui feront tout pour décimer l'équipage. Sauf que tout ça n'a servit en rien puisque les personnages sont complètement ratés. Et là on en vient au vrai problème de ce film. Ils entachent le scénario. Si l'histoire avance c'est uniquement suite à des décisions toutes plus stupides et vide de sens prises par les différents membres de l'équipage, empêchant un quelconque investissement du spectateur. Ajouté à cela le fait que l’entièreté du long métrage est prévisible.
C'est d'autant plus dommage que Scott semble proposer une réflexion sur l'intelligence artificielle des plus prometteuse. Malheureusement cet aspect n'est pas assez poussé et ça ne mène nul part.

l'un étant supposé être plus humains mais veut les éradiquer et l'autre étant une vraie machine mais pourtant prêt à tout pour les sauver ça aurait pu être génial mais je n'ai pas bien cerné ce qui pousse David à faire ça...


J'en ai vu des films avec des personnages cons mais autant que ça je crois que c'est du jamais vu. Tous enchaînent stupidité sur stupidité. Je veux bien croire que c'est dans la nature humaine mais à ce niveau c'est juste de la paresse d'écriture pour trouver une alternative cohérente. Manque de profondeur et décisions absurdes font qu'aucun attachement envers eux n'est possible, et c'est pas les dialogues qui sauveront le tout. Fassbender monopolise l'écran en effet, et c'est mieux comme ça.
Il en va de même pour l'héroïne. Cette saga a l'immense qualité de mettre en avant des femmes en tant que rôle principaux. Ils ont voulu faire pareil ici sauf que c'est raté. Malheureusement pour Katherine Waterston son personnage n'est pas à la hauteur, manquant de charisme et de profondeur même si son jeu est convaincant. Il aurait été plus judicieux de garder Noomi Rapace qui incarnait une scientifique intéressante et plutôt attachante.

Divertissant, le film l'est. La réalisation de Ridley Scott est à nouveau très soignée puisqu'il nous propose plusieurs très beaux plans, notamment dans la première partie. Le rythme est globalement bien géré, l'ennuie se pointant très rarement. Je ne m'étais pas réjoui de la présence des Xénomorphes dans cette suite mais il faut avouer qu'ils assurent le bon spectacle à défaut de servir l'histoire. La musique est oubliable mais elle accompagne très bien l'action pendant le film.

Donc un bilan beaucoup plus mitigé que ce que j'aurais pensé de mon côté. Bien loin de répondre aux questions soulevés dans le précédent opus, Covenant ne fait qu'en apporter de nouvelles et délaisse ce qu'avait entamé Prometheus. Divertissant oui, mais on aurait aimé plus qu'un énième de ces blockbuster vides. Un second visionnage sera nécessaire.
(A savoir que la note risque de bouger, ayant eu un mal fou à me décider.)

Alien: Covenant
Sergent_Pepper
5

Asperge le mytho

Le dédale nous égare : Ridley Scott, en retournant à ses premiers amours, ne nous en facilite pas nécessairement l’accès : retour du monstre, suite de son prequel, quête des origines, récit fondateur...

Lire la critique

il y a 5 ans

113 j'aime

27

Alien: Covenant
MatthieuS
5

Un projet qui aurait mieux fait d’être tué dans l’œuf

Alien Covenant est donc la continuité de Prometheus, film réalisé et produit par Ridley Scott en 2012. Cette suite, du nom d’Alien Covenant, est le dessin d’un projet. Ce projet est de rendre cette...

Lire la critique

il y a 5 ans

88 j'aime

33

Alien: Covenant
Behind_the_Mask
7

Mother fucker ?

Dis-moi, cher abonné, te souviens-tu ce que tu faisais en 2012, plus précisément le 30 mai ? Ah ah, j'étais sûr que tu allais dire ça. Allez, je te donne un indice pour te remettre en situation. Tu...

Lire la critique

il y a 5 ans

82 j'aime

22

Spider-Man
Jonathan_H
8
Spider-Man

Quand les super héros avait encore une âme

Que ça nous plaise ou non, Spider-Man premier du nom à changé la face du cinéma depuis sa sortie en salle. Il est clair que aujourd'hui le cinéma ne serait pas le même sans le film de Raimi. X-Men a...

Lire la critique

il y a 5 ans

48 j'aime

6

Logan
Jonathan_H
9
Logan

The Last of Us

Une page se tourne, un comic book se ferme, une série se termine. Logan s'en va, Logan nous laissons partir mais Logan nous n'oublierons pas. Plus qu'un film de super héros, Logan est une véritable...

Lire la critique

il y a 5 ans

47 j'aime

9

La Planète des singes - Suprématie
Jonathan_H
9

Moïse chez les Singes

Suprématie. C'est ce qui nous vient à l'esprit quand on se met à comparer ce film -cette trilogie- aux autres blockbuster. A l'opposé de tout ce qu'on voit habituellement dans ce genre de film, il...

Lire la critique

il y a 5 ans

44 j'aime

10