Bande-annonce
Affiche American Graffiti

American Graffiti

(1973)
12345678910
Quand ?
6.7
  1. 13
  2. 19
  3. 55
  4. 115
  5. 362
  6. 959
  7. 1419
  8. 693
  9. 145
  10. 44
  • 3.8K
  • 178
  • 2.3K

Une bande de copains de l'Amérique des années 1960, de leurs noms Curt Henderson (le personnage principal, qui doit quitter le patelin le lendemain afin de se rendre à l'université), Terry Fields dit « la grenouille », à qui Steve prête sa voiture le temps qu'il sera parti, Steve Bolander (le...

Casting : acteurs principauxAmerican Graffiti

Casting complet du film American Graffiti
Match des critiques
les meilleurs avis
American Graffiti
VS
Peel out, I just love it when guys peel out.

J'ai entendu parler pour la première fois d'American Graffiti il y a un ou deux ans lorsque paraissait dans le magazine Empire un article révélant quels sont les 26 films préférés de David Fincher. Teen-movie qui faisait un peu office 'd'outsider' au milieu de Taxi Driver, de Butch Cassidy ou de la deuxième partie du Parrain. J'ai depuis toujours eu envie de le voir et me suis enfin lancé hier soir. C'est bon putain, ce que c'est bon. Le ton est donné dès la première scène en compagnie de...

26 11
Critique de American Graffiti par ollymovics

Je pense qu'il serait temps de dépoussiérer le top 100 de l'american institute en rajeunissant les cadres. J'ose imaginer que ceux qui ont plébiscité ce film l'ont fait par pure nostalgie de leurs 20 ans. Ce film ne raconte pas grands chose. On assiste à une succession de péripéties mettant en action 4 jeunes sortant du lycée, un soir de bal de promo, à l'aube du départ pour la vie adulte. Les acteurs ne m'ont pas convaincu, la mise en scène est bâclée, je me suis ennuyé. Cela étant, je ne... Lire l'avis à propos de American Graffiti

6 4

PostsAmerican Graffiti

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (40)
American Graffiti
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Happy days...

George Lucas a eu une vie avant Star Wars, quand on regarde American Graffiti on en est nostalgique. Il est incroyable de constater qu'avant de s'enfermer dans une franchise/saga, avant de se rendre compte que producteur pouvait rapporter beaucoup plus de dollars que simple réalisateur, George Lucas a été capable de signer des films d'une telle qualité. On en arriverait presque à souhaiter que... Lire la critique de American Graffiti

43 5
Avatar Jambalaya
8
Jambalaya ·
La nuit magique de la jeunesse

Il faudrait être américain pour apprécier pleinement « American Graffiti ». En effet, le grand intérêt de ce film est de constituer toute une série de réminiscences pour les Américains qui ont connu leur jeunesse dans les années 1960. Pourtant, il faut reconnaître qu'il s'agit d'une belle fresque sur la jeunesse en général, pas seulement américaine des années 1960, par ses thèmes abordés :... Lire la critique de American Graffiti

4
Avatar Thibault MONIN
7
Thibault MONIN ·
Découverte
1962

On peut accuser George Lucas d'être un businessman opportuniste et porté avant tout sur le fric mais certainement pas d'être un imbécile. Il y a toujours eu, que ce soit ici ou avec Star Wars, une sorte de conscience politique dans son oeuvre que les Inrocks mettaient très bien en valeur dans un papier de décembre. Parce qu'American Graffiti, derrière son emballage de produit... Lire la critique de American Graffiti

8
Avatar MrOrange
8
MrOrange ·
Un teen movie nostalgique

Tourné 2 ans après THX 1138 qui était un film un peu expérimental, American Graffiti est le premier succès de George Lucas à l'aube de sa fabuleuse carrière de producteur ; il n'a pas encore Star Wars dans la tête et n'a que 29 ans lorsqu'il réalise cette chronique attachante de l'Amérique de sa jeunesse, car comme il l'a souvent indiqué, le... Lire la critique de American Graffiti

11 7
Avatar Ugly
7
Ugly ·
Brigade des Milner

Si il demeure une belle photographie de son époque, American Graffiti peut aussi se targuer d'avoir mis au jour deux protagonistes majeurs des décennies à venir : George Lucas et Harrison Ford. Néanmoins, il accuse par ailleurs un peu son âge, et paye le tribut du propos sus-nommé. De fait les destins croisés de ces jeunes "normaux" n'offrent guère plus d'intérêt que l'éventuelle nostalgie... Lire la critique de American Graffiti

18 4
Avatar SeigneurAo
7
SeigneurAo ·
Toutes les critiques du film American Graffiti (40)
Bande-annonce
American Graffiti
Vous pourriez également aimer...