Advertisement

Fragments dramédiques d'une vie ordinaire

Avis sur American Splendor

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Haha, j'avais mis 10/10 ! Quel comique j'étais ! Quand j'ai vu ce film pour la première fois en 2004, c'était l'époque où il suffisait que je voie un film un peu différent des autres pour l'acclamer.

L'intrigue est un peu trop décousue. On reprend ici le côté fragmenté des BD, et c'est bien parce que ces petites histoires sont drôles, mais ça ne fonctionne pas totalement, sur la fin on se demande où ça nous mène. Si les auteurs avaient assumé plus pleinement cet aspect épisodaire, ça aurait été mieux ; au lieu de ça, ils se sentent forcés de coller un dernier récit plus dramatique mais exploité par-dessous la jambe : le drama ne monte jamais, le comique nous quitte, et l'on s'ennuie un peu face à des résolutions qui tombent un peu à pic. Certes, le film nous parle depuis le début du but de la vie, de la trace que l'on veut laisser, de l'identité aussi... mais ça se conclut de manière un peu brouillonne et sans jamais réellement convaincre... d'ailleurs pourquoi convaincre ? il suffisait de nous montrer la vie chaotique de ce type, rien de plus.

Les personnages sont sympas mais l'on regrette qu'ils disparaissent trop vite et sans explication. Juste parce que c'est la vie ? C'est un film que je regarde, un récit qu'on me raconte, il y a forcément des choses qui doivent revenir, des personnages qui doivent délivrer une dernière réplique. Mais bon, je pinaille, ces personnages sont vraiment chouettes et les auteurs les respectent jusqu'au bout.

La mise en scène est plaisante ; on trouve de belles idées visuelles, un côté méta assumé et pertinent. Les animations auraient pu être mieux mais ça reste une bonne idée. Le casting fonctionne très bien, peut-être l'acteur incarnant Crumb est-il trop normal, pas assez déphasé. C'est plutôt bien rythmé malgré la discontinuité narrative ; on ne sent jamais pressé, sauf peut-être pour la fin où on abuse d'effets de montage pour marquer le temps qui passe ainsi que l'ambiance dramatique. Les morceaux choisis sont également plaisants, et Giamatti use bien sa voix.

Bref, une petite comédie bien sympa. Dommage pour les dernières 20 minutes qui donnent l'impression de regarder quelque chose d'un peu plus calibré, comme si les auteurs ou la production n'avaient pas osé aller au bout de l'idée (peur de se vautrer en salle?).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 35 fois
2 apprécient

Autres actions de Fatpooper American Splendor