Critique d'Apnée

Avis sur Apnée

Avatar Systemk
Critique publiée par le

Apnée est le premier long-métrage de Jean-Christophe Meurisse, réalisé avec sa troupe de théâtre, Les Chiens de Navarre. Il sera d’ailleurs très marqué par les 10 années de carrière du réalisateur.
Ce film commence avec les personnages principaux qui sont à la mairie dans le but de se marier tous les trois. Au-delà du caractère comique et limite hilarant de cette scène, il y a là le premier questionnement du film, sur la légitimité des différentes formes d’amour. La première scène annonce tout de suite la couleur du film. Un humour absurde et moqueur, souvent enfantin sera présent tout au long d’Apnée où nous suivrons le road trip d’un trio amoureux en quête de bonheur et de normalité. (Petit SPOILpour la phrase suivante !!!!!)La scène finale nous montre d’ailleurs qu’ils ne pourront jamais atteindre cette normalité.

Dans la scène suivant l’ouverture, on voit le trio faire du patinage artistique, complètements nues et avec des masques de catcheurs. Cette scène est un avant-goût de la beauté plastique que nous verrons tout au long du film se faisant s’entremêler poésie et théâtre, quête de normalité et désinhibition, humour absurde et provocateur, et tout ça dans un même cadre. Pourtant J.C Meurisse n’abusera jamais d’un de ces éléments ce qui permet au film de conserver sa légèreté et sa fraîcheur tout du long sans jamais devenir oppressant ou redondant. Il n’a d’ailleurs pas réalisé son film seul mais avec ses acteurs, qu’il connait très bien. Ces derniers sont poussés à improviser des dialogues ou les adapter à leur sauce et ne sont souvent pas prévenus quand la caméra tourne ou s’arrête ce qui donne une spontanéité aux personnages et à chaque scène.

Dès les premières secondes ce film plonge réellement le spectateur en apnée. On oublie ses propres problèmes pour être entièrement avec ce trio enfantin qui nous emmène en profondeur dans une mer d’humour absurde et provocateur, de poésie et de théâtre, de rêves et de désillusion sans jamais trop nous éloigner de la surface. Heureusement car le retour à l’air libre serait sinon bien plus dur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 720 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Systemk Apnée