Affiche Ariel

Ariel

(1988)
12345678910
Quand ?
7.0
  1. 1
  2. 0
  3. 3
  4. 7
  5. 16
  6. 90
  7. 196
  8. 95
  9. 19
  10. 4
  • 431
  • 23
  • 331

Salla, petite ville miniere de la Laponie. Taisto Kasurinen, mineur, herite d'une "belle americaine" apres le suicide de son proprietaire. Il retire toute ses economies de la banque et part a Helsinki. La capitale l'accueille froidement, il se fait voler son argent et se retrouve en prison....

Casting : acteurs principauxAriel

Casting complet du film Ariel
Match des critiques
les meilleurs avis
Ariel
VS
Avatar Charles Dubois
8
Conte rock sur une fuite en avant

Les films de Kaurismäki se suivent et se ressemblent, et c'est peut-être pour le mieux. Ancrant comme toujours son récit dans une étude faussement naïve du prolétariat finlandais, le réalisateur détourne ici le genre du film de gangster. Si le scénario est vu et revu, c'est la manière absolument singulière avec laquelle il est traité qui donne son grand intérêt à ce petit grand film. Centré sur le personnage de Taisto Kasurinen, mineur qui voit son entreprise fermer...

1
Avatar Eowyn Cwper
4
Eowyn Cwper
Critique de Ariel par Eowyn Cwper

Suite & fin de la trilogie du prolétariat de Kaurismäki, un film qui bénéficie plus de l’élan de réputation de son réalisateur que de son intérêt propre. Dans la continuité de Calamari Union & Ombres au paradis, il vaudrait quelque chose pour lui-même si le réalisateur ne poursuivait pas dans une veine infinie, où cette fois la spontanéité & le naturel des gestes passe complètement à la trappe. Remplaçant l’absurde du premier & la noirceur du second par des piques... Lire la critique de Ariel

Critiques : avis d'internautes (9)
Ariel
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Incomparable Kaurismaki

Taisto Kasurinen (Turo Pajala) se retrouve au chômage. Les premiers plans montrent la fermeture définitive de la mine où il travaillait. On le voit ensuite dans un café. Le vague à l’âme, il discute avec un homme de ses connaissances. L’homme lui conseille de ne pas se laisser abattre. Avant de se rendre aux toilettes, il lui conseille néanmoins de ne pas suivre son exemple… Pour retrouver du... Lire l'avis à propos de Ariel

15 4
Avatar Electron
7
Electron ·
Critique de Ariel par LeJezza

Kaurismäki est probablement un des seuls cinéastes vivants à savoir dresser des contes aussi concrets, simples et pourtant bouleversants. A partir d'archétypes, de situations quasi-banales, il fait du classicisme un film d'auteur en faisant évoluer son récit avec sobriété et intelligence. Avec la maîtrise et la sensibilité qu'on lui connaît, il met son héros face à diverses embûches pour... Lire l'avis à propos de Ariel

5
Avatar LeJezza
7
LeJezza ·
Découverte
Laconiques mais attachants

"Ariel" (titre dont le sens n'apparaît qu'à la fin du film) est le 2ème segment de ce qu'on a appelé la trilogie prolétarienne de Kaurismaki, après "Shadows in Paradise" et avant "La Fille aux allumettes". On retrouve les constantes de l'univers du cinéaste finlandais, avec ses personnages laconiques, qui ouvrent plus souvent la bouche pour exhaler la fumée de leur cigarette que pour parler,... Lire l'avis à propos de Ariel

Avatar Drustan
8
Drustan ·
Pas une critique!

Revu sur ARTE dans le cadre du cycle (en ligne) Akis Kaurismäki. A strange mix of "social realism", some outworldly blunt or unexpected lines, characters who keep moving but never like actors do, telling a basic crime story (in a comedic way) at such an unreal speed. A story that also ends on... Lire l'avis à propos de Ariel

Avatar Rei Ayanami
7
Rei Ayanami ·
Fuite en avant

Pas de verbiage, peu d’explications, le héros avance dans sa vie droit devant lui et sans se plaindre, même lorsqu’il lui est fait injustice. Au loin, là bas, l’avenir, peut-être. La bande sonore est envoûtante. Un beau film sobre, du réalisateur finlandais Kaurismaki. Lire la critique de Ariel

Avatar moiselle
8
moiselle ·
Toutes les critiques du film Ariel (9)
Vous pourriez également aimer...