Le navet de luxe type

Avis sur Astérix aux Jeux olympiques

Avatar David Cathala
Critique publiée par le

De l'argent, une grosse production, des guests, beaucoup de publicités et d'effets d'annonce et... Rien, le niveau zéro scénaristique et humoristique. Un objet cher, vulgaire et inutile, produit à grand frais pour capitaliser sur le succès public et critique de l'épisode précédent réalisé avec brio par Chabat.

Un navet de luxe donc, indigeste et indigent. Je me rappelle d'un débat TV intéressant de l'époque (ça arrive) où le producteur Thomas Langmann se défendait devant des critiques de la presse spécialisée de la piètre qualité de ce film : Aux arguments qualitatifs, ils répondait par des arguments quantitatifs dignes des plus grands sociologues de la City : " Oui, mais le film s'est très bien vendu à l'international, vous connaissez son nombre de copies, l'argent que l'on a réussi à faire avec ? C'est du divertissement populaire ! (entendez c'est con mais c'est fait pour les cons) " Bref, si même la production l'assume ainsi, que dire d'autre ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 540 fois
7 apprécient

Autres actions de David Cathala Astérix aux Jeux olympiques