J'ai joui dans mes cornflakes

Avis sur Aux bons soins du Docteur Kellogg

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

J'ai beaucoup aimé le film. Je suis conscient que le scénario comporte quelques défauts, mais c'est tellement drôle, joyeux, d'actualité, satirique, que je n'ai pu que savourer cette production si mal côtée. En plus il y a mon chouchou Matthew Broderick ainsi que Anthony Hopkins dans un de ses rôles de composition les plus mémorables.

Le problème du scénario, c'est que l'objectif n'est pas assez précis et clair; si la première heure de film passe très bien, la seconde partie semble stagner comme si l'auteur ne savait pas trop dans quelle direction aller. Puis, les résolutions arrivent sans prévenir, au compte goutte, et un semblant de direction semble alors se profiler à l'horizon pour terminer le film avec élégance.

Personnellement j'ai adoré cet univers, et les déboires de ses personnages hauts en couleur m'ont permis de tolérer les lacunes dramaturgiques. Le scénariste aime ses personnage et quand il les met en péril c'est dans un soucis de taquinerie espiègle. Puis le jeu sexuel qui se tisse entre les personnages a de quoi faire rire et pourquoi pas contaminer son spectateur : ça parle de sexe sans tabou, comme s'il s'agissait d'un jeu.

A noter également que le film part un peu dans tous les sens. S'il est possible d'établir une sorte de parallèle métaphorique entre les 3 histoires qui s'entrecroisent au début, la fin viendra opposer à l'extrême les différents récits, éclatant ainsi les thématiques.

Les acteurs autant que les personnages sont trucculents, drôles et touchants de sincérité dans leur bêtise loufoque et bouffone. John Cusack incarne un personnage proche de celui dans 'Bullets for Broadway'; les autres personnages secondaires sont tous très drôles, même la ravissante Bridget Fonda.

La mise en scène est exaltante, ça bouge dans tous les sens, il y a de la joie et de la bonne humeur. Le ton m'a d'ailleurs rappelé celui de 'Bruits de coulisse'. La caméra est toujours astucieusement placée, l'action toujours lisible, les mouvements de caméra pertinents; la bande son, enfin, participe énormément à l'aspect comique du film.

Bref, The Road To Wellville est un film qui m'a conquis par son sujet et son traitement; je reconnais ses erreurs mais les pardonne au profit d'une brochette de personnages savoureux! Le plus gros bémol pour moi est que le film m'a rappelé que Matthew Broderick n'a vraiment pas eu la plus chouette des carrières même s'il figure au générique de quelques classiques.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 760 fois
4 apprécient

Autres actions de Fatpooper Aux bons soins du Docteur Kellogg