Je me suis pas chié dessus, mais je me suis fait chier quand même...

Avis sur Aux yeux des vivants

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

J'aime bien les films d'horreur. Surtout quand un auteur profite du genre pour se libérer des conventions et offrir quelque chose de bien glauque et fun. "Aux yeux des vivants" n'est malheureusment pas très divertissant.

"À l'intérieur" n'était déjà pas super bien filmé, mais là c'est le pompon... Je ne sais pas si c'est le monteur qui avait bu ou bien s'il manquait des plans, mais le découpage est vraiment chaotique, les plans s'enchaînent sans réflexion et souvent se répètent. La qualité de l'image n'est pas très appréciable, le jeu de lumière n'a d'intérêt que comme ébauche et aurait mérité un certain approfondissement. Les acteurs sont globalement mauvais, les gosses pas assez naturels... Les effets gores sont pauvres, déjà que les mises à mort sont rares malgré un grand nombre de personnages.

Le scénario fait également défaut. L'auteur tente d'y insuffler un discours sur la famille, mais tombe dans la superficialité. Ce ne serait pas si grave si en contre-partie il s'occupait d'offrir un film d'horreur décent, avec des scènes malsaines. Il y en a une ou deux, mais pour le reste, c'est assez mou. Peu de situations sont vraiment intéressantes et bien exploitées. L'absence d'un héros pour s'identifier tout au long du film fait cruellement défaut ; en fait, on a l'impression d'assister à une succession de courts métrages terminant tous sur un cliffhanger... Car oui, l'auteur a en plus décidé de se laisser influencer par les séries, puisque le récit en parallèle est de mise, et décide donc de ne pas s'encombrer de ce qu'il y a de plus compliqué à montrer : il coupe quand ça l'arrange, c'est-à-dire quand la tension monte au maximum, s'empêchant lui-même d'en jouer... C'est triste. Et puis ce discours sur la famille qui revient sans cesse, avec des gros sabots, qui n'apporte strictement rien. Enfin, on dirait que le scénariste n'a jamais été gosse, tant ses personnages ne semblent pas crédibles... ce sont les dialogues en fait qui font défaut, qui les décrédibilisent.

Bref, un film d'horreur qui ne présente que très peu d'intérêt (celui de voir Beatrice Dalle, peut-être en plein cabotinage excessif, mais surtout avec un joli décoleté prouvant qu'elle est encore capable de faire fantasmer n'importe quel homme... haa il faudra que je revoie 37°2 le matin).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 204 fois
3 apprécient

Autres actions de Fatpooper Aux yeux des vivants