👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Avatar ou le projet de toute une vie: celle de James Cameron, un génie pour certain, un échec pour d'autres. 12 ans après le succès planétaire du bateau qui coule, Cameron revient avec un film qui a révolutionné notre vision du cinéma moderne. Plus de 10 ans de travail pour accomplir son rêve: nous emmener sur Pandora. Avatar marque un tournant dans l'histoire du cinéma avec le premier film véritablement en 3D et pour le coup, aucun film depuis a réussi à retrouver le niveau de cette 3D. Malgré les éloges faites au film, au fur et à mesure de mes visionnages, je ne peux que constater que le film possède des défauts.

Je tiens à préciser que je fais la critique de la version longue.

Faire une critique d'un film aussi mythique est compliqué. Car, même si je trouve que ce film est probablement surcoté sur certains points, je suis vraiment admiratif du travail accompli par James Cameron sur ce film. Il a tout inventé, de A à Z et franchement, cet acte créatif est juste incroyable. C'est le premier point que je veux aborder dans cette critique: le monde, Pandora, est fascinant. Chaque détail est pensé. Des différentes créatures à la végétation, tout est magnifique, rien n'ai laissé au hasard. On sent toute la passion qui a animé Cameron avec ce film. Magnifique visuellement, Cameron nous livre sa vision de la poésie visuelle du cinéma. Il montre que le cinéma possède ce pouvoir attractif lié à l'imaginaire du spectateur et à la fascination de l'image animée.

Pour continuer, la case effet visuel est un arrêt obligatoire. Avatar c'est le théâtre de la réussite ultime de la technique du Motion-Capture. Les "Navis" possèdent des vraies expressions. Leurs visages expriment constamment un sentiment. Mais, c'est surtout autour du personnage de Jack Sully que cela se ressent: l'acteur Sam Woringhton offre la meilleure performance de sa carrière. On dirait un enfant qui découvre un jouet à Noël. Toute la première partie du film où l'on découvre Pandora à travers les yeux de Jack possède une puissance immersive remarquable. Cameron nous embarque dans le vaisseau. Pour le coup, les scènes ajoutées au début du film sont essentielles selon moi pour vraiment comprendre l’échappatoire que représente un voyage vers Pandora. Cameron nous propose de fuir la misère d'un quotidien maussade pour un voyage magnifique. Là-dessus, le film est très fort. Vous l'aurez compris, je trouve que ce film possède un pouvoir immersif dans sa première partie. On a envie de voir ce voyage pleinement.

Cependant, c'est aussi à ce moment-là que le scénario du film pêche. Expliquons: la première partie est remarquable. Bien traitée, bien écrite. Mais à partir du moment où on se retrouve face à l'espèce humaine, le film devient prévisible. C'est un des défauts du film: Cameron c'est tellement concentré sur Pandora et son contenu qu'il nous propose une vision vue et revue de l'humain en général. On est sur un cliché assez gros: le méchant envahisseur qui veut s'enrichir. D'ailleurs, à partir du moment où le film prend la direction d'un affrontement inévitable entre les humains et Pandora, le film perd clairement en puissance. Pourquoi faut-il toujours passer par une guerre? Honnêtement, cette question est vraiment importante.

Mais, là où Avatar suit une ligne négative disons, c'est sur le final. La bataille finale est brouillonne. Il y a beaucoup trop d'éléments ce qui rend l'ensemble presque indigeste par moment. De plus, l'issue de la bataille est prévisible. Au final, j'ai l'impression que Cameron avait une idée bien précise de ce qu'il voulait faire mais, il a changé ses plans. En réfléchissant, on remarque facilement une forme de spiritualité durant la première partie. Cameron nous invite à découvrir sa création, il nous pose des questions, il nous émerveille. Et puis là, boom, on retrouve le blockbuster moderne où ça pète de partout. Mais, il n'y a pas vraiment de raison logique à ce tel revirement. Pourquoi ne pas avoir suivi cette ligne spirituelle? Il se dit que les suites suivront cette logique, attendons de voir.

Pour conclure, Avatar est inégal. Visuellement, je pense que le film propose un manifeste de l'avancée technique du 21ème siècle en matière d'image. Avatar est magnifique, c'est incontestable. Il possède un pouvoir immersif de grande qualité dans la première partie du film mais bascule vers le grand n'importe quoi dans le final. Trop d'informations en même temps entraînent le film vers le standard du blockbuster ce qui est regrettable. Mais, dans l'ensemble, Avatar atteint le sommet du divertissement, proposant un mélange de découverte fascinante et d'action à l'état brut. Il nous tarde tous de retourner sur Pandora, vivement l'année prochaine!

Avatar
Hypérion
8
Avatar

Avatar c'est fun, et c'est tout ce qu'on lui a demandé.

Avatar, le film qu'il est de bon ton de descendre pour affirmer sa supériorité culturelle sur les masses abruties qui payent 13 € pour aller voir la "révolution 3D" de James Cameron au cinéma...

Lire la critique

il y a 10 ans

246 j'aime

79

Avatar
ackboo
4
Avatar

Splendide ! Révolutionnaire !

Connerie hollywoodienne pour adolescents shootés à la Ritaline n°465031 Film de propagande de l'US Marine Corps n°9032 Apologie post-colonialiste nauséabondes des "bons sauvages écolos"...

Lire la critique

il y a 12 ans

144 j'aime

11

Avatar
Sergent_Pepper
7
Avatar

La séance de mes spectateurs.

Un jour d’été et de pluie, je fais découvrir ce film à mes enfants de 6 et 8 ans. Durant le film, je prends mes notes mentales en vue d’une critique. Notes pour plus tard : c’est niais. C’est...

Lire la critique

il y a 8 ans

135 j'aime

19

Point Break
Bastien_Rae
6
Point Break

Critique n°240: " On m'appelle Bodhi"

Je l'ai vu deux fois déjà, en avant-première et le jour de sa sortie et bah les deux fois j'ai pris une grosse claque en pleine figure. Ce film est extraordinaire et malheureusement, les gens vont...

Lire la critique

il y a 6 ans

15 j'aime

20

Jumper
Bastien_Rae
7
Jumper

Critique n°216: " Tu t'éclates à Jumper partout mais tu n'as pas conscience de ce que fais"

Des surprises j'en ai vu pas mal depuis que j'ai commencé à regarder des films et surtout depuis que je suis en age de comprendre un film. Mais alors là, en voyant les critiques, les notes, les avis...

Lire la critique

il y a 6 ans

11 j'aime

Sex Education
Bastien_Rae
8

Critique et Analyse de Sex Education (SPOILER)

Je vais pour une fois faire une critique un peu différente de ce que j'ai l'habitude de faire. En plus de l'aspect critique de cet écrit, je vais essayer de comprendre pourquoi cette série fonctionne...

Lire la critique

il y a 3 ans

10 j'aime