Les Aventures Extraordinaires d'Avril Franklin

Avis sur Avril et le Monde truqué

Avatar Real Cosmic M
Critique publiée par le

Voici le film qui m'a vraiment embêtée. En effet dernièrement, j'ai fait une critique sur les Nouvelles Aventures d'Aladin et j'avais balancé de rage cette phrase :

allez voir Mune au cinéma ou Avril et le monde truqué qui sort la semaine prochaine.

Autant Mune c'est compréhensible, car il m'avait tout l'air d'un petit film plaisant et sympathique, autant Avril et le Monde de truqué, j'avais des doutes. Ne le prenez-pas mal mais...je ne suis pas un fan du travail de Jacques Tardi. Je sais qu'il y a parmi ceux qui me lisent des inconditionnels des Aventures Extraordinaires d'Adèles Blanc-Sec mais, je n'aime pas le style. Ce n'est pas un mauvais style, c'est juste une question de gout (en même temps je peux dire autant du style de One Piece auquel je n'accroche pas non plus). Donc, j'étais à moitié convaincu. Mais comme j'ai fait de la publicité indirectement à travers ma critique, j'ai du l'honorer en quelques sortes. Résultat ? Excellente surprise avec des défauts bien présents.

Univers steampunk uchronique

Ce film est très beau visuellement. Et malgré mes appréhensions pour l'univers graphique de Jacques Tardi, force est de constater que le design est quand même très bien fait en animation. L'ambiance donne à l'animation un style très vintage qui sied bien avec le monde alternatif des années 40 (dont les 2 Tours Eiffel constituent le visuel le plus marquant). De plus, la musique employée est vraiment superbement exécutée car elle renforce l'aspect vintage et steampunk des années 40. Seulement, cet animation a aussi une faiblesse : à force d'être trop vintage, il parait assez en retard au niveau de l'animation 2D. Je dis bien parait car au fond, c'est justement le but. Etant donné que c'est fait dans le pur style de Jacques Tardi, ce film a comme défaut sa principal qualité. Surtout que malgré tout, les décors sont suffisamment variés pour être pertinent. En clair, le film aura comme effet que n’intéresser principalement les fan du travail de Jacques Tardi ou ceux qui aimeront le style vintage qui fait le charme de l'animation 2D. Cela dit, c'est quand même bien fait.

Un univers d'hommes et de femmes de science

Tout d'abord, nous avons comme personnages Avril Franklin (doublée par...Marion Cotillard et oui encore c'est le 3e doublage cette année). Elle est la fille de 2 chimistes renégats qui cherchaient la formule qui rend invincible dans le cadre de recherches secrètes. Comme eux elle est devenue chimistes clandestines et son but étant de les retrouver eux et sont grand - père Pops. Au début, malgré le faite qu'elle le fait pour un but personnel, elle comprendra un peu l'importance de sa découverte (même si au début elle ne pense pas être responsable). Elle est sympathique et identifiable.

Cela n'est pas trop le cas de Julius (doublé par Marc-André Grondin) qui est l'archétype même du jeune marginal payé pour retrouver Pops et qui se sert d'Avril avant de tomber amoureux. Cela dit, on sent que le film en joue de ce cliché hyper prévisible, ce qui n'est pas mal du tout. Il possède une développement super prévisible mais c'est clair que vu comment il est traité on ne peut pas en tenir rigueur. Dès le départ, le film nous le fait comprendre et nous ment pas à ce niveau-là (alors que le cinéma est un mensonge par principe). Et il n'est pas détestable.

Le Chat Darwin (joué par Phillippe Katerine) n'est pas qu'une simple mascotte et est plus dans le style érudit qui s'assume. Il assume son coté félin et son coté érudit. Etant le fruit d'une expérience ratée (il n'est pas invincible mais parle, bon ok dit comme ça c'est bête mais dans la logique du film pas si bête que ça), il a développé une intelligence aussi grande qu'Avril et est plus érudit qu'elle (je dis érudit pas intelligent). Il n'est pas une simple mascotte ou animal de compagnie d'Avril, mais un personnage paternaliste et bien plus mature que la plupart de nos héros.

Pops, le grand-père d'Avril (joué par Jean Rocheford) est le fils du premier savant du début. Il est l'archétype du savant excentrique dans toutes sa splendeur et son ingéniosité. A la recherche d'Avril et inversement, On sent qu'il est non seulement ingénieux mais aussi prudent (bref bien loin du Professeur Tournesol). C'est l'archétype même du grand - père protecteur aussi.

Les Parents d'Avril que sont Paul et Annette (Olivier Gourmet et Macha Grenon) sont des personnages intéressants dans le sens où ils représentent 2 scientifiques à la fois semblables et opposés. Paul est celui qui s'intéresse au sort de sa fille et s'oppose presque aux dérives que ses découvertes peuvent engendrées et Annette est motivée par le rêve et ses découvertes. Dans le film on a l'impression que Annette est la méchante, mais elle a une motivation certes noble mais qui n'est pas néfaste (même si cela retourne contre elle). Paul est bien plus réfléchis et a eu le temps de penser aux conséquences que leurs découvertes pourraient engendrer.

Quant aux personnages plus secondaires, ils sont étonnamment développer mis à part Pizoni (Bouli Lanners). Il est juste la figure d'autorité comic relief qui veut appliquer la loi quitte à risquer sa carrière et bien évidemment cela retourne contre lui. Il est quand même marrant mais bon, il est plus sympathique que vraiment charismatique.

Les méchants Chimène et Rodrigue (Anne Coesens et Benoît Brière) sont quand même bien traités. L'une est une varante anthropomorphe qui veut utiliser les découvertes afin de faire en sorte que la vie fleurisse sur d'autre planètes mais n'est pas vraiment méchante. C'est juste que la méthode qu'elle a employé n'est juste pas la bonne. Rodrigue lui est plus ambitieux et veut exterminer l'humanité quitte à se retourner contre Chimène. Bons méchants et qui me font un peu penser à la Planète des Singes dans le traitement et pas que. En effet dès le départ on sait d'où ils viennent et on comprend leur motivation.

En effet, ils sont les premières créatures à qui l’ancêtre d'Avril a testé sa formule d'invincibilité et suite à l'explosion du laboratoire, ils se sont échappés

Cela parait très ironique et donne un grand sens de lecture : L'homme est indirectement le responsable de sa propre destruction et c'est ce sens de lecture aura le film tout le long. Malgré quelques coquille à la narration.

Enfin , j'ai bien aimé le caméo des scientifiques du début du 20e cela m'a fait plaisir.

Une histoire sympathiquement...clichée ?

Bon, je vais essayer de vous dire pourquoi. L'histoire est bien racontée et intéressante à partir d'un événement majeur dans le passé, les auteurs ont bien présentés l'univers steampunk uchronique dès les premières minutes du film. Une narration qui nous a permis de ne pas se perdre et de comprendre les enjeux. De plus, le film est très bien rythmé dans le temps. Dès le départ, on ne nous balance pas au coeur du problème mais on nous pose bien les bases. Cela est assez rare dans un film d'animation. Bref, ce film n'est pas un dessin animé mais bien un film d'animation. Je m'explique. Quand on parle dessin animé on a tendance à faire un film pour que ce soit minions pour les enfants. C'est triste mais c'est ainsi. Il font des films pour le public visé. Là par contre, ils sont fait un film qui touche toutes le générations et suffisamment mature. Bref, un film capable de rivaliser avec un Ghibli. Ouais ! (en même temps, ce n'est pas la première fois, le Roi et l'Oiseau a déjà eu ce degré de pertinence). Mais alors pourquoi je dis cliché ? Et bien c'est le cas. Malgré l'histoire et sa richesse, tout dans la structure fait un peu cliché dans un œil averti et je ne parle pas que des personnages. Il y a même des mécaniques et des codes issus des films live qu'on essaye de réprimer comme et là vous n'allez pas me croire , j'ai entendu du Cri de Wilhelm ! Oui vous connaissez ce cri et sinon regardez cette vidéo pour comprendre de quoi je parle : . Bref, ce film d'animation pousse très loin la narration pour ne pas être naïf mais fatalement ressemble à un film live tout ce qu'il y a de plus simple. Cela fait sa grand faiblesse, mais aussi se grande force alors qu'on a tous dans l'esprit que film d'animation = film pour enfant. Donc même s'il n'est pas le meilleur de ce point de vue-là, il a eu l'audace de se hisser parmi les animés digne d'un Ghibli. De plus le final est explosif et montre un happy ending bien fait dans le même style que l'opening.

Un film d'animation de qualité.

Ce film français est très bien fait et je le recommande très fortement. Le style ne plaira peut-être pas à tout le monde de prime abord mais l'histoire est suffisamment prenante pour qu'on puisse passer outre. Pas le meilleur animé de l'année mais sans problèmes parmi les valeurs sûres. Un animé qui sera enchanté les plus petits , ravira les fans d'aventures steampunk et ceux de Jaques Tardi. En plus, la France est présentée comme une super-puissance ce n'est pas rien !

Version Fun de la critique ici

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 726 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Real Cosmic M a ajouté ce film d'animation à 20 listes Avril et le Monde truqué

Autres actions de Real Cosmic M Avril et le Monde truqué