Un roller-coaster complètement dinguissime !

Avis sur Baby Driver

Avatar lessthantod
Critique publiée par le

Edgar Wright est l'un de mes réalisateurs préférés parmi ceux ayant percé ces 20 dernières années. J'aime énormément la trilogie Cornetto (surtout le second, Hot Fuzz), mais j'aime encore plus Scott Pilgrim, clairement l'un de mes deux ou trois films préférés de ces 10 dernières années. Vous imaginez donc à quel point j'étais tout excité à l'idée de voir le dernier rejeton du réalisateur, soit disant le film de la maturité et l'œuvre somme de toute une vie. Vais-je être une nouvelle fois déçu après autant d'attentes et après voir lu/entendu autant de critiques dithyrambiques ? Autant le dire tout de suite, non seulement je n'ai pas été déçu ... mais le film a réussi à surpasser des attentes, qui pourtant me concernant, étaient démesurées.

Baby Driver c'est l'histoire d'Ansel Elgort, un jeune homme (la vingtaine d'années) nommé Baby qui a subi un accident plus jeune lui conférant des acouphènes constants, acouphènes qu'il ne peut "calmer" que lorsqu'il met ses écouteurs et écoute sa playlist sur son iPod. En outre, c'est un Driver qui officie comme chauffeur dans des braquages de banques. C'est alors que pour sa dernière mission pour son employeur (Kevin Spacey), il rencontre et tombe amoureux de Déborah (Lily James) et c'est là que les ennuis commencent pour lui (et pour elle aussi).

C'est en 1995 qu'Edgar Wright a eu l'idée de Baby Driver, un film dont l'action est entièrement guidée par la musique. Mais ce n'est qu'en 2007 qu'il a commencé à plancher sérieusement sur le scénario pour le livrer aux studio en 2011. C'est donc un film murement réfléchis, peaufiné à l'extrême, storyboardé dans le moindre détail ... et ça se voit. Il s'est passé 21 ans entre l'idée qui a germé dans sa tête et la sortie du film au cinéma, 21 années qui auront été nécessaires pour accoucher d'un pur chef d'œuvre de mise en scène. D'un point de vue purement formel, c'est tout simplement hallucinant. Tout est minuté, monté, découpé à la seconde prés. Je n'ai jamais vu de séquences de braquages et de poursuites en voitures, aussi folles furieuse que dans Baby Driver. Les cascades sont incroyables, vraiment c'est du jamais vu. Et plus incroyable encore, c'est que tout ça a été fait pour de vrai. Tout est réalisé en effets pratiques, avec des vrais cascadeurs et quasiment sans CGI. Un immense remerciement pour les cascadeurs qui visiblement se sont surpassés sur les cascades, tellement elles sont impressionnantes. Je n'ai jamais vu de pilotes faire ce qu'ils font dans ce film, pas même dans Drive ou Fury Road. Quant aux CGI, ils sont tellement discrets, qu'ils en deviennent invisibles.

Pour Edgard Wright, ça a du être un cauchemar à filmer tout ça. Et encore cauchemardesque a dû être l'étape du montage et du découpage des plans avec la musique. Non seulement visuellement c'est du jamais vu, mais en plus il fait tout ça rythmé avec la musique du film. Tout le film ou presque, est monté avec la musique du film. Sur 1h50 il y a maximum 10 à 15 minute sans musique, souvent de courtes scénettes qui font office de transition entre deux grosses scènes d'action. On est devant une véritable comédie musicale ou plutôt un film d'action de braquage de comédie musicale. En fait ce film ne rentre dans aucune case, c'est un véritable ovni.

Côté casting, Ansel Elgort est parfait. Il est très attendrissant dans son apparente innocence et on a aucune peine à s'identifier à lui. Quant à Lili James, son jeu colle parfaitement avec celui de son partenaire masculin et tous les deux forment un couple très harmonieux. Du côté des bad guy, c'est du lourd avec pas moins de trois acteurs oscarisés, le très charismatique Kevin Spacey, le fou furieux Jamie Foxx et Paul Williams (le formidable Swan de Phantom of the Paradise) en guest surprise. Mais ce n'est pas tout, le film nous offre aussi une belle brochette de sales gueules tous plus badass les l'un que les autres, Jon Hamm, Jon Bernthal, Flea des Red Hot Chili Peppers entres beaucoup d'autres. Et puis il y a la très belle Eliza Gonzalez qui avec Jon Hamm forment un couple de braqueurs absolument génial.

Non vraiment, Baby Driver est presque sans défauts et on en ressort le souffle coupé. On pourrait juste lui reprocher d'être un peu moins fort émotionnellement que Scott Pilgrim, mais sinon c'est une grande réussite ... non, une prodigieuse réussite. C'est un roller-coaster ultra généreux, bourré d'action, d'humour et avec une pointe de sentiments. Baby Drive, c'est complètement dingue et c'est à voir absolument ... non, de toute urgence.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 134 fois
15 apprécient · 1 n'apprécie pas

lessthantod a ajouté ce film à 7 listes Baby Driver

Autres actions de lessthantod Baby Driver