Affiche Bad Lieutenant

Critiques de Bad Lieutenant

Film de (1992)

Rédemption compromise.

Juste avant de répondre brièvement aux sirènes d'Hollywood avec sa version de "Body snatchers", Abel Ferrera livrait un de ses diamants les plus noirs, les plus bruts, plongée sombre et asphyxiante au coeur d'un New York putride sur le point de changer et surtout, portrait au vitriol d'un flic toxico en guerre contre un Dieu l'ayant visiblement abandonné. Sur un script qu'il a imaginé avec Zoé... Lire la critique de Bad Lieutenant

27
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

La rédemption malsaine

Après le réussi The King of New York, Abel Ferrara récidive avec Bad Lieutenant où il nous entraîne dans un enfer urbain pour y suivre un flic se chargeant du rôle du diable qui va se voir la possibilité d'emprunter le chemin vers la rédemption. C'est dans un univers totalement... Lire la critique de Bad Lieutenant

26 5
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

La dernière tentation du flic

Il se murmure que tu es de retour dans le coin. C'est pas dommage! J'imagine que tu vas trouver que ça a changé, depuis Mathusalem. Tu vas voir Babylone, bonhomme. Flash ! J'ai mal à la gueule comme si c'était mon pied. Anesthésie locale, la poudre de perlimpinpin aspirée par mon tarin. Boum ! Faut pouvoir frayer en enfer, et j'aime quand ça avance. Faut que ça fuse. On crame ici, alors, il me... Lire l'avis à propos de Bad Lieutenant

53 16
Avatar DjeeVanCleef
9
DjeeVanCleef ·

L'acteur ne fait pas le film

Je veux bien que Ferrara dépeigne ce qu'il y a de plus sombre, sordide, gerbant, chez un humain, tout comme dans une ville célèbre, New York en l'occurence. Et qu'il s'appuie sur un monstre d'acteur tel Harvey Keitel est louable, surtout vu sa performance glauque à souhait. Mais derrière cette volonté initiale et un jeu d'acteur aussi saisissant soit il, il faut un fond. Un minimum de... Lire la critique de Bad Lieutenant

4 2
Avatar Gandalf13
5
Gandalf13 ·

« Faut se dévorer soi-même »

Le plus grand film sur un personnage abîmé et à bout de lui-même touché par la grâce. Le bad lieutenant campé par Harvey Keitel n’est pas un junky débile ou un de ces paumés apathiques quelconques ; il renvoie à tous ceux qui sont nés ou rapidement devenus sans espoir, vivant en enfer et pour lesquels toute croisade est non seulement inutile, mais aussi carrément inimaginable. Elle l’est pour... Lire l'avis à propos de Bad Lieutenant

16 1
Avatar Zogarok
10
Zogarok ·

Un long chemin de croix

Une longue route d’ennuie, comme Harvey ce film a été une très très longue descente aux enfers. D'un total ennui même je dirais...ces longues scènes de prises de drogues sont justes intenables puis on nous en passe toutes les 10 minutes, merde quoi. La performance d'Harvey Keitel est énorme, sa descente aux enfers est un véritable modèle, cette solitude de cet homme est terrible et... Lire la critique de Bad Lieutenant

10
Avatar Halifax
4
Halifax ·

Les hurlements de loup de Keitel

La descente aux enfers d'Harvey Keitel ne m'a pas vraiment affecté. L'approche quasi documentaire du film crée une distanciation avec le personnage et malgré la performance exceptionnelle de Keitel, je me suis ennuyé (les séquences de prise de drogues sont interminables). J'ai néanmoins apprécié la symbolique présente dans le film : descente aux Enfers, 'prise de conscience' (la scène dans... Lire l'avis à propos de Bad Lieutenant

10
Avatar Ragnarök
6
Ragnarök ·

De l'opium (tout court) à celui du peuple

Filmé dans un New-York (Babylone ?) grouillant, survolté, sordide, d'arrière-cours douteuses et d'escaliers borgnes, de boites de strip tease et d'appartements de junkies, ce film est centré sur le personnage de Bad Lieutenant, littéralement habité par Harvey Keitel, que le spectateur va suivre pendant quelques jours et quelques nuits. Quelques jours et quelques nuits de... Lire l'avis à propos de Bad Lieutenant

9 4
Avatar Marcus31
8
Marcus31 ·

Postule à la crèche pour garder les gosses.

- Bad Lieutenant - peut être le parfait petit manuel pour se ramasser en beauté ; le guide pour les Nuls du comment se dépraver la tête, perdre tous repères à commencer par le goût de la vie. C'est violent et absurde, mais la tendance malsaine et déstabilisatrice de la pellicule est flagrante, voulue et maîtrisée. Au delà de ça, le sujet principal du film reste le cauchemar d'un personnage en... Lire l'avis à propos de Bad Lieutenant

8 3
Avatar FPBdL
7
FPBdL ·

Le supplice du Christ

Une sorte de Columbo sous acide dans le NY bien street de la fin des années 80. Un film bougrement subtil, doté de scénes incroyablement intelligentes ( séquence du reveil dans le salon ), et qui l'epargne donc de toute vulgarité. Ferrara y interroge la morale chrétienne, la provoque constemment avec beaucoup de véhémence, mais au final s'y contraint. Ferrara y montre son NYC, celui de la rue,... Lire l'avis à propos de Bad Lieutenant

7 1
Avatar USEFOOL
8
USEFOOL ·