And now for something completly different...

Avis sur Batman : The Killing Joke

Avatar Mickael-J
Critique publiée par le

Killing Joke d'Alan Moore est un classique et sans problème l'une des meilleurs histoires de Batman et de sa nemesis, le Joker. J'adore cette histoire, au point de rêver de l'adapter moi même en un épisode d'une série télé Batman ou autre. Donc forcément, une adaptation en film d'animation, avec en plus le meilleur interprète de Batman et le meilleur interprète du Joker, il y avais de quoi suscité mon envie pressante de voir ce film. Cela dit ça amène a un certains problème... comment tu adapte Killing Joke, une histoire relativement courte, en un long métrage d'animation ? Cela nécessite pas mal de liberté pour étoffer l'histoire tout en restant cohérent avec l'histoire et tout... ce qu'ils n'ont pas fait par peur d'être irrespectueux envers un auteur qui s'en branle si tu respecte ou pas ou que ton truc soit bien ou pas, il détesteras et exigeras qu'on retire son nom des crédits.

Leur seul idée pour remplir le film, c'est la même idée que les différentes ré-édition de la BD, en rajoutant d'autres histoires plus ou moins lié. En effet, le film commence par un épisode d'une demie heure sur Batgirl avant de réellement commencer Killing Joke.
Je suis assez dubitatif sur cette idée, d'un cotée, ça casse le format film en faisant 2 films coller en 1 et ça passe a cotée d'une possibilité de véritable adaptation pour faire juste du remplissage avant de faire une adaptation a la Sin City, et ça désacralise le point le plus important ce cet histoire : la relation entre Batman et le Joker. Mais de l'autre cotée, ça introduit mieux le personnage de Batgirl pour donner plus de force a ce qui arrive a son personnage dans Killing Joke... et c'est tout. La partie inédite aurait juste gagné plus d’efficacité en mêlant vraiment ça a Killing Joke.
Cela dit, ce qu'ils font avec Batgirl dans cette préface d'une demie heure reste intéressante dans les quelques risques qu'ils prennent. Tout d'abord, je me permet de le dire parce qu'encore une fois, c'est dans la première demie heure : Batgirl couche avec Batman dans un moment d'émotion virulente. Au début je trouvais ça bizarre, pas pour Batgirl parce que ça va avec son admiration pour Batman, mais je trouvais ça bizarre pour Batman, le voir coucher avec la fille de son amis, le commissaire Gordon, une allié qu'il considère comme sa protégé, comme sa fille quoi, et dois je mentionner Dick ? Mais après réflexions, je me suis dit qu'il a surement laisser Batgirl faire pour qu'elle calme ses hardeurs pour ensuite prendre une décision par rapport à ça plus tard. Et un autre point sur lequel je suis moins ok, Batgirl qui après une petite affaire, démissionne et rend son costume. Je trouve que ça casse une certaine partie du drame de ce qui lui arrive dans Killing Joke, c'est beaucoup plus efficace que ça lui arrive dans une période ou elle est une Batgirl confiante et limite insouciante.

Mais là ou vous allez sois détesté, soit rigoler, c'est dans la façons dont ils tease les fan qui attendaient Killing Joke, d'abord avec Batgirl qui dit en voix off de début de film "je sais que ce n'est pas le début que vous espériez", et plus tard, quand on voit un plan de la pluie tombante, ou tu t'attend a voir les reflets de lumières, mais nop, c'est pas encore le début de l'histoire.

M'enfin, cette partie finit... que vaut cette adaptation de Killing Joke ?... mié... Ils ont fait un copié collé correcte de l'histoire, mais ils ne change pas des trucs qu'ils auraient dû changer pour le format, genre des dialogues mal mêler a l'action, ce qui passe en BD mais pas en film, ou encore un certain élément de la torture de Gordon qui est amener d'une certaine manière dans le comics, manière qui ne marche pas en film, et enlève des trucs qui était quasi fait pour une adaptation en film, comme les transitions (vous savez, genre le plan ou Barbara tient la cape de Batman d'une certaine manière pour ensuite faire cut sur Gordon qui se fait déshabiller, avec des bras dans les mêmes positions), et la célèbre image du Joker sur une colline de bébé en plastique, totalement raté ici alors que c'était une opportunité de mise en scène et d'exploitation de l’échelle immanquable pour n'importe qui ayant des yeux. Hé, South Park a mieux exploité cette image, pour dire.

Même le final, l'ultime discutions entre les 2 nemesis qui voit qu'ils foncent dans le gouffre et qu'ils ne peuvent rien y faire... ouai, même ça ils l'ont foiré avec une fin secrète Marvel Style montrant que Barbara se remet de son expérience, apportant a cette fin ce qu'il n'aurait pas dû avoir, du positivisme et de l'espoir. Parce que ouai, avec tout ça, on perd tout ce qui rend Killing Joke si génial, la certitude que ça ne ferra que s'empirer, la chute dans la folie, la relation presque intime entre les 2 ennemies, parce que c'est ça Killing Joke, l'histoire de 2 fous qui essaye de s'évader de leur asile, espérant que l'un collabore, alors que peu importe ce qu'ils feront, ça ne marchera pas. Hors entre le scénario de Batgirl, la mise en scène plate, Batman trop propre et stoïque... on perd totalement cet aspect.

Je ne cherche pas a me plaindre qu'ils aient changer des trucs, car c'est ce que toute adaptation doit faire, mais comment une bande dessiné peut avoir un meilleur montage et une meilleur intensité émotionnel. Cette histoire n'était pas fait pour un direct en DVD qui se veut plus ou moins lié aux autres long métrages d'animation, et surtout, cette histoire mérite un meilleur traitement. Killing Joke c'est de l'or pour tout vrais cinéaste, c'est le genre d'histoire qui ferrait un grand film noir, un truc que David Fincher pourrait parfaitement mettre en scène, bref, Killing Joke mérite mieux que ça.

Bon après, tout n'est pas a jeter, Mark Hamill, Kevin Conroy et Tara Strong sont toujours parfait dans leur rôle et font des merveilles avec les dialogues d'Alan Moore, l'animation est excellente, l'episode de Batgirl en lui même est un bon épisode malgré qu'il n'ait pas sa place, les design des personnages et l'action sont tout aussi bon que les autres long métrages de Sam Liu, qui d'ailleurs montre un vrais respect envers le travail d'Alan Moore, seulement il aurait du se permettre de se porter a son niveau au lieu de rester en dessous et juste calquer son oeuvre. On lui aurait reprocher d'être prétentieux, mais justement, faut avoir un minimum d'amour propre quand on adapte une histoire en film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2085 fois
25 apprécient · 9 n'apprécient pas

Autres actions de Mickael-J Batman : The Killing Joke