Avis sur

Ben-Hur par John Adam

Avatar John Adam
Critique publiée par le

Ce film, c'est comme un chat piégé en haut d'un arbre, au départ, tu es dans une vraie galère. Alors pourquoi me direz vous et bien d'abord parce que Charlton Heston... Passer après lui dans le rôle de Ben-Hur, c'est pas forcément super simple et ensuite, t'appeler Judah et vouloir être copain avec Jesus, franchement, pas facile... Du coup, forcément, comme pour le chat toujours dans son arbre, il faut choisir un autre axe d'attaque que celui de la facilité et sauter. Dans cette version là, Timour Bekmambetov a choisi un autre angle d'attaque à savoir la rivalité fraternelle entre deux frères de coeur : un juif et un romain (relation un peu compliqué à la base à cette époque). On va voir dans ce film une vraie histoire en escalier montant et descendant. En effet, au début pour Ben-Hur, tout va bien. Aimé de tous et riche, il vit la belle vie avant de se retrouver aux galères et perdre sa famille. Pour Messala, c'est l'inverse, orphelin recueillit par une mère qui ne l'a jamais vraiment accepté jusqu'à devenir la gloire des courses de chars. Tout le film montre la rivalité et l'amour que ces deux hommes se portent. Le réalisateur a fait clairement le choix de faire passer la course de char finale qu'en second plan. Cet axe là permet donc d'avoir une nouvelle version de la légende de Ben-Hur et ainsi d'éviter automatiquement la comparaison forcément perdante face au film de 1959. Avec cette pirouette, le film devient plutôt agréable à regarder et sort d'une galère toute écrite comme notre chat qui à choisit de remonter la branche pour passer par le toit de la maison pour s'en sortir...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 36 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de John Adam Ben-Hur