Si Prey du but...

Avis sur Birds of Prey (et la Fantabuleuse Histoire de...

Avatar BestPanther
Critique publiée par le

"Impatient" de voir ce film depuis que Margot Robbie a touché mon cœur puis inquiet après avoir vu les bandes annonces...pour retrouver une petite excitation quand un autre gars que j'aime bien s'est mêlé aux reshoots du film (Chad Stahelski), j'en ressors ni surpris, ni déçu, juste neutre, pas un grand film, ni un mauvais, juste sympa...sans beaucoup plus. Je le sentais venir, je ne vais pas mentir, en ce moment DC, c'est: perte d'espoir (Justice League) -> reprise d'espoir (Aquaman, Joker) -> gâchis (Shazam et ce Birds of Prey) puis retour à reprise d'espoir. On ajoute à ça les précédentes aventures d'Harley Quinn qui étaient...très discutables, pour rester gentil. En gros, mon engouement pour le film, c'était Margot Robbie et inquiétude. Résultat: pas une grosse bouse mais pas un film excellent.

Commençons donc par les acteurs...enfin les actrices. Vous avez sûrement vu ma photo de profil, si vous êtes abonnés, vous avez vu les bannières de liste et si vous êtes là, vous avez lu les premières lignes donc vous aurez compris, j'adore Margot Robbie...il serait plus exact de dire que j'en suis amoureux. Tout ça pour dire que c'était l'argument principal de mon visionnage du film et sans surprise, j'ai rien à reprocher à son jeu d'acteur, comme dans tous les films dans lesquels elle apparaît, c'est ce qui est de meilleur dans le film (sisi, j'suis objectif, j'vous jure). Donc oui, elle s'éclate toujours autant dans ce rôle, oui elle interprète le personnage avec toujours autant d'entrain MAIS tout ce que je me dis devant tout ce talent, c'est "pourquoi le gâcher en jouant dans des films un peu plus que moyens ? Surtout qu'à côté, elle est nommée aux Oscars, qu'elle joue pour Scorsese et Tarantino"...celui qui me rappelle qu'elle incarnera Barbie, je le balaie, c'est clair ? Bon bref, je veux bien parler des autres actrices mais, désolé de vous dire ça les filles mais ma femme, elle vous bouffe tous vos temps d'écran, dommage (bon après, elles sont pas mauvaises hein, c'est juste qu'on leur laisse pas le temps de briller). En revanche, les critiques américaines le disaient et je peux confirmer: s'il y en a bien un qui s'éclate autant que ma chère Margot, c'est Ewan McGregor et je le trouve vraiment top dans son rôle de méchant un peu fou.

Deuxième point sur lequel j'attendais le film: les scènes d'action. Et oui, car le réalisateur de John Wick, qui a réalisé quelques unes des meilleures scènes d'action de la décennie, rien que ça, s'est chargé des reshoots pour celles de ce Birds of Prey. Au final, bah euh...y'a du bon et y'a du mitigé. Dans la première partie du film, c'est un peu des scènes basiques, y'en a une qui recopie beaucoup trop le style de Wonder Woman (ralentis à outrance et chorégraphie basée sur les glissades). Ceci dit, elles restent propres, lisibles et les chorégraphies proposées sont cools, c'est le principal à défaut d'être incroyable. Puis vient la seconde partie, bon c'est plus le climax mais bref, vous avez compris: là on a vraiment du très bon et du plus inventif que ce soit dans le décor, dans son utilisation, dans la longueur des plans et dans les mouvements de caméra. Puis vient la poursuite teasée dans les images de tournage et différents trailers qui est sympa, faut l'dire. Le problème, c'est que je me suis posé une grande question durant ces scènes d'action: depuis quand Harley, elle sait se battre comme Black Widow ? Nan parce que à aucun moment on nous dit qu'elle s'est entraînée, j'vous jure, elle nous sort des prises/techniques de combats de type ninja mais jamais on dit qu'elle sait ce battre de cette manière...
Parlons réalisation. Car s'il est vrai que le meilleur de l'esthétique du film réside dans les scènes d'action, le reste du film est plus basique. Je n'ai pas été particulièrement marqué par la photographie ou même les décors, malgré la présence de couleurs pétantes. Et en général, en dehors des scènes d'action, rien ne m'a spécialement marqué côté mise en scène, à part un plan qui arrive pendant le climax (caméra qui traverse une fenêtre pour rester vague). C'est triste de dire ça parce que les BA me faisait dire que l'esthétique allait être travaillée et finalement, les BA ont montré les moments les plus beaux.

Bon c'est bien beau de parler de la technique mais qu'en est-il de l'écriture ? Vous vous souvenez de Margot qui disait que ça allait ressembler à Pulp Fiction ? Honnêtement, vous n'y avez pas cru ? Bah heureusement car tout ce qui peut rapprocher ce film de Pulp Fiction, c'est son intrigue "en vrac", ses flashbacks, toussa toussa...et du coup, les dialogues de taré, les plans séquences de dingue, les situations improbables et l'humour qui découle de l'absurde, on oublie...Attention hein, je ne dis pas que l'intrigue n'est pas bien, hormis l'incohérence citée plus haut, le reste s'emboîte bien. En revanche, elle n'est ni surprenante et n'évite pas une facilité scénaristique

(comment Huntress se retrouve à l'endroit du climax ?)

. On appréciera quand même l'effort d'en avoir évité une:

Cassandra Cain qui arrive à voler un diamant à un grand gangster, pas très crédible...oui sauf qu'on a montré auparavant que le gangster en question était limité intellectuellement parlant,

donc ça passe beaucoup mieux. Néanmoins, j'ai noté un petit souci qui m'a un peu gêné, le décor du climax, il est joli, ok MAIS, on n'a aucune explication de son existence, comment il se retrouve dans cet état, ect...Puis toujours pendant le climax, Black Canary utilise un pouvoir et pareil, RIEN ne nous explique ses origines (malgré un teasing au début).
Les personnages, je ne les ai pas trouvé attachants (la petite, je l'ai même trouvée chiante). Leur développement est à la limite de l'inexistant. Reste le méchant, bien mieux que le Joker de Leto, qui est vraiment cool, son design déjà est sympa (ses costumes et son masque) et McGregor lui donne vraiment quelque chose d'intéressant...mais très sous-exploité, trop peu présent et une fin où l'on se dit "QUOI !", un "quoi" de tristesse.
Bref, pour moi, le scénario n'est pas mauvais mais n'est pas intéressant et les personnages sont là...voilà voilà.

Le film est R-Rated, interdit aux moins de 12 ans chez nous. Avant le film, on se disait "ah cool, enfin DC ose" sauf qu'au final, le R-Rated est justifié par un torrent d'insultes qui deviennent lourdes et une violence qui est certes, "plaisante" mais qui n'est pas assez montrée et qui ne va pas assez loin. Oui c'est R-Rated mais contrairement à ce qu'on nous avait promis, le film reste sage et bien moins "irrévérencieux" que promis...tristesse. Après, si ça peut pousser le studio à oser cette classification pour d'autres films tout en l'utilisant mieux, ce serait sympa. Et je ne me rappelle plus si la promo était axée sur l'humour mais je suis désolé, mais je n'ai pas trouvé ça drôle...

En revanche, ce que la promo mettait en avant, c'est le féminisme...pffffffff. Ça envahit Hollywood et je ne dis rien quand c'est fait comme dans Mad Max: Fury Road ou Wonder Woman mais là...pour moi, c'est pas en montrant tous les hommes du film comme des conna*ds que ça fait des bons personnages féminins. Bref, je m'y attendais clairement à ça mais bon, c'est chiant quoi....

Bref, le film est sympa sans plus, beaucoup de faiblesses mais des qualités qu'on ne peut lui enlever. Peut-être que ça vous plaira même si je pense que le film va se manger des critiques pas gentilles gentilles. Pas grand chose à dire de plus, juste que Margot doit vraiment songer à s'écarter des productions DC (on verra quand même ce que donnera The Suicide Squad réalisé par James Gunn) et privilégier les productions de réalisateur de la même envergure que Scorsese et Tarantino. Quant à DC, selon le cycle évoqué en intro, Wonder Woman 1984 devrait être bon, reste plus qu'à espérer. 6/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 708 fois
17 apprécient · 1 n'apprécie pas

BestPanther a ajouté ce film à 4 listes Birds of Prey (et la Fantabuleuse Histoire de Harley Quinn)

Autres actions de BestPanther Birds of Prey (et la Fantabuleuse Histoire de Harley Quinn)