Le concept m'a séduit, le scénario m'a frustré

Avis sur Black Mirror: Bandersnatch

Avatar Vonsid
Critique publiée par le

Avant de commencer à lire, je recommande chaudement d'avoir fini l'épisode, et même d'avoir expérimenté plusieurs pistes, car je vais spoiler allègrement les embranchements du scénario

Le divertissement interactif n'est pas vraiment quelque chose de nouveau. Des années 80 et les fameux "livres dont vous êtes le héros" qui proposaient de lire différents paragraphes selon les choix que l'on effectuait, jusqu'à aujourd'hui avec les jeux narratifs interactifs de chez Quantic Dreams ou du regretté studio Telltale, la TV a un peu raté ce train-là ou du moins a mis pas mal de temps à le prendre. Voir ce genre de divertissement il y a encore 10 ans sur nos petits écrans aurait probablement été révolutionnaire, en 2018 c'est simplement une expérience parmi d'autres, mais on peut néanmoins féliciter Netflix pour cette initiative.

On suit donc Stefan, un jeune homme atteint de troubles psychiatriques et porteur d'un passé familial assez lourd qui va être embauché pour développer son propre jeu vidéo et ce faisant, s'enfermera progressivement de plus en plus dans son univers, ne parvenant plus à dissocier réalité et fantasme.

La première chose qui ressort, c'est que le scénario nous renvoie rapidement dans les cordes si l'on n'effectue pas certains choix, et cela se solde par un écran nous proposant de revenir sur nos "mauvais" choix. Ça a tendance à casser pas mal l'immersion, puisqu'on comprend qu'il y aura une ligne directrice plus ou moins imposée à suivre si l'on souhaite progresser. Cela dit, vu le format il est un peu difficile de faire ce reproche, si un jeu vidéo peut plus facilement se permettre de développer plusieurs ellipses, pour un produit télévisé qui doit durer 1H30 maximum, c'est bien plus compliqué.

L'ambiance m'a beaucoup fait penser à un Donnie Darko, notamment à cause de son héros troublé et de thématiques identiques (le voyage dans le temps, les univers parallèles...), et ça m'a bien plût car ça reste pour moi une référence. Les clins d’œil à d'autres épisodes de Black Mirror sont multiples (Metal Head, Nosedive, San Junipero notamment mais j'en ai peut-être loupé). J'insiste sur le fait que l'on incarne pas ici le héros, mais plutôt une sorte d'instinct, d'impulsion qui lui souffle des choix qu'il doit exécuter sans comprendre pourquoi ni d'où ils viennent. On franchit aussi le quatrième mur à plusieurs reprises dans l'épisode de façon assez astucieuse et plutôt amusante, et même si l'ambiance est globalement pesante, les scénaristes se sont autorisé quelques délires bienvenus (mention spéciale à la scène de kung-fu chez la psychiatre...)

On a donc une ambiance assez réussie, une technique convaincante (en tout cas tout a bien fonctionné avec mon équipement), mais persiste chez moi un sentiment de frustration. Là, c'est peut-être le joueur qui s'exprime. Je m'explique : je ne suis pas un fan d'happy endings (sinon, je ne regarderais pas Black Mirror...), mais placez-moi dans un scénario interactif, avec des indices à trouver qui ouvrent différents embranchements scénaristiques, un héros qui a une histoire touchante et auquel on finit par s'attacher, et je vais avoir envie qu'il s'en sorte de manière correcte, ou du moins que cette possibilité existe parmi plusieurs autres. Or ici, il existe effectivement pas mal de fins différentes, mais sur les trois ou quatre que j'ai expérimentées, il n'y en a pas une dans laquelle il s'en sort bien; soit il développe un jeu génial mais il doit pour ça massacrer plusieurs personnes et finit en prison complètement dingue, soit il reste un peu plus sain d'esprit mais son jeu se révèle être une daube. Et pourtant, j'ai eu un sursaut d'espoir avec la fin où il revient dans le temps pour éviter la mort de sa mère, mais ça se solde aussi par un échec (sa mort inexpliquée durant la consultation en psychiatrie). Je trouve ça un peu dommage, mais si une fin où il développe un jeu à succès en s'en sortant et en faisant la paix avec son passé existe, je suis preneur de l'information.

Bref, un concept séduisant mais un scénario qui m'a frustré. J'aurais aimé pouvoir revenir à différents points clés de l'histoire plus simplement et plus intuitivement. Et sur les différents scénarios que j'ai pu expérimenter, même si on a bien sûr le côté interactif qui compense en partie, je me dis que Bandersnatch aurait fait un épisode correct, sans plus, pas à la hauteur des meilleurs épisodes de la série. Dans tous les cas de figure, une expérience que tous les fans de Black Mirror (qui confirme son statut de série "à part", que ce soit par son ton ou maintenant par sa forme) se doivent d'éprouver par eux-mêmes pour se forger leur opinion.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4506 fois
120 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Vonsid Black Mirror: Bandersnatch