Kumité d'accueil pour JCVD.

Avis sur Bloodsport, tous les coups sont permis

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Après des années de vaches maigres, Jean-Claude Van Damme a enfin pu accéder à un premier rôle, celui qui le propulsera dans les stars du film d'action ; Frank Dux, un type venu participer à un combat clandestin à Hong-Kong, le Kumité.

Bien que ce soit produit par la Cannon, je m'attendais à un résultat désastreux, et ô surprise, j'ai bien apprécié, eu égard au budget minuscule et aux difficultés de tournage (qui a fait que ce soit JCVD qui a fait le montage).
C'est un film de baston tout simple dont, en le voyant, je comprends qu'il a fait rêver tant de jeunes à sa sortie ; ça tabasse, il y a des moustachus, des chinois, du sang, et un festival JCVD dont on se doute que ce film a été sa carte de visite pour sa future carrière.
On le voit faire le grand écart, être écartelé par son mentor, et même montrer ses fesses lors d'un plan très bref où il enfile un slip moulant ; car oui, Jean-Claude pense aussi à son public féminin. D'ailleurs, parlons du casting ; le grand méchant est joué par Bolo Yeung (qui a joué dans des tonnes de films d'arts martiaux, y compris avec Bruce Lee), le grand pote est Donald Gibb (dont on peut presque voir une amitié virile naitre après une partie de jeu vidéo), Leah Ayres (la blonde de service), et Forrest Whitaker qui incarne un flic ; quelle originalité !

Le film utilise beaucoup de ralentis pour montrer les performances martiales des artistes, dont celles du Belge, et pour montrer la violence de Bolo Yeung qui tue quasiment chacun de ses adversaires avant la finale attendue qui se déroule sur un ring incliné.
Même si on peut rire des grimaces de Jean-Claude lors de ses attaques, j'ai pris un certain plaisir, coupable, devant cette classique du film de bagarre, comme on disait dans les années 1990.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 315 fois
1 apprécie

Autres actions de Boubakar Bloodsport, tous les coups sont permis