👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Porté, illuminé par une Cate Blanchett en état de grâce, Blue Jasmine se contente d'aligner les clichés sur le choc des cultures et sur la misère des femmes trompées. Woody Allen fait le minimum syndical dans ce film faussement profond et résolument pessimiste et déprimant. Même si le réalisateur excelle dans sa mise en scène (comme souvent), son oeuvre pâtit d'un scénario paresseux et d'acteurs à la personnalité expédiée. M. Allen peut remercier Cate Blanchett de sauver son film de la noyade et Blue Jasmine s'inscrit de façon anonyme dans sa très longue filmographie.
Ma critique complète ici :
Guilhem_Cornelo
5
Écrit par

il y a 8 ans

1 j'aime

Blue Jasmine
Krokodebil
8
Blue Jasmine

You will meet a tall dark withered woman.

Le Woody Allen "millésime 2013" est un curieux objet. Venant d'un cinéaste que beaucoup disaient perdu ou gâteux, dans des productions européennes façon carte postale ma foi inégales mais pour ma...

Lire la critique

il y a 8 ans

61 j'aime

8

Blue Jasmine
Rawi
8
Blue Jasmine

Critique de Blue Jasmine par Rawi

Alors j'entends déjà les remarques du genre : "Mais tu n'es pas objective !" Et ben oui, j'avoue ! Cate Blanchett mérite 8 points à elle toute seule. Sa performance sur le fil du rasoir, à la limite...

Lire la critique

il y a 8 ans

56 j'aime

16

Blue Jasmine
Sergent_Pepper
4
Blue Jasmine

Réunion de famille

Woody Allen, j’y vais de toute façon chaque année ; une petite fidélité fétichiste, une façon de retrouver l’homme qu’on a aimé, en dépit d’un manque certain d’inspiration depuis quelques décennies à...

Lire la critique

il y a 8 ans

43 j'aime

7

The Bay
Guilhem_Cornelo
1
The Bay

Critique de The Bay par Guilhem Corneloup

Scénario affligeant et incompréhensible, réalisation proche du néant, contenu vide et scènes inutiles, The bay cumule tous les défauts gu genre. Rien n'est à sauver à l'exception de la bande-annonce...

Lire la critique

il y a 9 ans

2 j'aime

Gone Girl
Guilhem_Cornelo
7
Gone Girl

Critique de Gone Girl par Guilhem Corneloup

Une écriture impeccable, un jeu de piste diaboliquement bien filmé, une interprète au sommet de son art et un dénouement qui laisse le spectateur pantois, David Fincher prouve une nouvelle fois qu'il...

Lire la critique

il y a 7 ans

1 j'aime

Annabelle
Guilhem_Cornelo
6
Annabelle

Critique de Annabelle par Guilhem Corneloup

Annabelle n'est ni une révolution du genre ni un énième navet horrifique. Bien ancré dans son rôle de préquel de Conjuring, ce film distille son lot de scènes angoissantes et de clichés du genre...

Lire la critique

il y a 7 ans

1 j'aime