La fuite du temps qui fascine

Avis sur Boyhood

Avatar Ragnarök
Critique publiée par le

Craignant que le film n’aille pas au-delà de son concept de base, je restais sceptique devant le projet fou de Richard Linklater. Au final, le film aurait pu durer 10h de plus que je serais resté. Mes yeux étaient bien humides en quittant la salle.

Et pourtant, les premières ellipses se digèrent mal. Je ne comprenais pas où le réalisateur voulait en venir. Pas de véritable intrigue, c’est la Vie, le temps qui défile sous nos yeux tout simplement. Et très progressivement, je me suis attaché à ce jeune garçon. Le voyant grandir, me sentant plus proche, je comprenais ses angoisses, ses espoirs, ses questionnements. Les souvenirs de ma courte vie, presque aussi courte que la sienne, sont remontés à la surface d’une façon très vive.
Je revivais tout ce qu’il vivait sans pouvoir l’éviter : la première bière, les premiers concerts, les premiers amours, les weekends avec son père, le beau-père strict, la perte d’amis après un déménagement, les tensions familiales, ou même la Gameboy SP (!) et Foo Fighters passant en boucle dans la chambre, tout cela ne m’est pas inconnu. Ne pas s’identifier m’était définitivement impossible.
Pour simplifier, j'étais Mason. Et chacun pourra trouver un peu de soi chez ce garçon, tant sa vie reflète un aspect universel.

Le procédé de Linklater fonctionne donc à merveille. Voir les acteurs vieillir à vue d’oeil participe à l’immersion et à la crédibilité du film d’une façon vraiment incroyable. Je n’ai pas eu l’impression de voir Ethan Hawke incarner un personnage, mais celle de le voir vivre sa propre vie, sous nos yeux.

Boyhood s’avère être d’une grande sincérité et reste cohérent du début à la fin. Il capture avec brio l’essence même d’une jeunesse qui se cherche. Mais allant encore plus loin que son idée de départ, le film est aussi une puissante fresque familiale étalée sur plusieurs années, avec pour fond une Amérique changeante. C’est un film imparfait (notamment sur le plan technique) mais la charge émotionnelle dégagée fut tellement immense que les défauts ont vite été pardonnés. J’espérais le film définitif sur l’adolescence et je pense vraiment l’avoir vu aujourd’hui.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3812 fois
114 apprécient · 2 n'apprécient pas

Ragnarök a ajouté ce film à 3 listes Boyhood

Autres actions de Ragnarök Boyhood