Amour fou

Avis sur Brève rencontre

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Premier grand film de David Lean (qui va ensuite les enchainer de manière insolente), Brêve rencontre fait partie de ces films qui me touchent, car il parle de l'amour vrai, celui contre lequel on ne peut pas résister malgré qu'on soit déjà marié.
Celia Johnson et Trevor Howard sont magnifiques, et font ressentir le fait qu'ils sont dans leur monde, où l'impossible devient possible. Dans ce genre de l'amour fou, le film me faisait penser aux mélos de Douglas Sirk, avec cette puissance émotionnelle intacte et si forte.

On voit aussi que le film est anglais, avec la finesse et le tact qui s'impose, mais cet adultère fait tout exploser, quitte à arquer leurs vies à l'heure de leur séparation. A ce titre, la scène finale est magnifique, bien qu'un peu putassière sur le devoir marital.
Cet (petit) bémol mis à part, c'est magnifique, un de ces films qui nous font encore et toujours aimer le cinéma.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1021 fois
5 apprécient

Autres actions de Boubakar Brève rencontre