Advertisement
Affiche Cabal

Critiques de Cabal

Film de (1990)

  • 1
  • 2

Le Peuple de la Nuit

Je viens de finir le Director's Cut sorti il y a peu et qui, contrairement à la rumeur ambiante, n'est pas le Cabal Cut de 2h40, version fourre-tout fantasmatique mais sentant plus la compilation envers et contre tout que le véritable film cohérent, mais bien un director's cut qui rétablit la vision que Clive Barker souhaitait offrir de son film. Et c'est une réussite, même si à quelques rares... Lire l'avis à propos de Cabal

8
Avatar toma_uberwenig
8
toma_uberwenig ·

Ce n'est pas parce qu'un type porte une tunique de moine que ça fait de lui quelqu'un de bien

On n'est jamais mieux servi que par soi-même. C'est ce qu'a dû se dire Clive Barker en décidant d'adapter son propre roman. Le bougre nous avait déjà apporté Hellraiser entre autres et avait donc déjà une connaissance de ce métier pour espérer ne pas foutre en l'air son propre projet. Puis il a su s'entourer de personnes compétentes pour l'aider à arriver à ses fins. L'univers... Lire l'avis à propos de Cabal

8 6
Avatar Fatpooper
10
Fatpooper ·

Critique de Cabal par Gilles Da Costa

Petit compte rendu de la Nuit Clive Barker qui s’est déroulée au PIFFF le Samedi 24 Novembre de 20h à 6h30 environ (mes yeux étaient trop boursouflés pour lire l’heure plus précisément...). Une nuit dantesque dans tous les sens du terme durant laquelle furent projetés dans l’ordre Nightbreed: The Cabal Cut , Hellraiser le pacte, Hellraiser : Les écorchés et Candyman. J’écris ces lignes le lundi... Lire l'avis à propos de Cabal

7
Avatar Gilles Da Costa
8
Gilles Da Costa ·

Le Psy qui Soigne ses Patients et ses Démons.

D’après son roman Barker le réalise en numérique sphérique avec un petit budget, c'est un échec dédié vidéo et 2 grands prix. Inspiré par de nombreuses religions, Cabal commence par une ambiance choc et sa légende. Le personnage apparaît dans un rythme vif avec des personnages déjantés qui ouvrent la porte sur des créatures originales et un univers aussi dérangé que son auteur. Une... Lire la critique de Cabal

1
Avatar Cole007
6
Cole007 ·

Critique de Cabal par BaNDiNi

Sorti en Europe sous le titre CABAL, ce film avait fait les belles soirées de mon magnétoscope à l'époque ou je louais des VHS par kilo chaque week-end. Signé par Clive Barker (monsieur Hellraiser), du bouquin jusqu'à la réalisation, le film a prit un petit coup de vieux. Un peu comme les premiers films de Wes Craven où la mise en scène transpire le télévisuel, on a souvent l'impression de... Lire l'avis à propos de Cabal

3
Avatar BaNDiNi
6
BaNDiNi ·

Critique de Cabal par S_Plissken

Monstres humais vs humains monstrueux, bienvenue dans un monde fantastique peuplé de créatures difformes et potentiellement dangereuses, mais en péril. Danny Elfman livre par ailleurs une BO magnifique en adéquation totale avec les visions de Clive Barker. A noter l'apparition à l'écran de David Cronenberg . Lire la critique de Cabal

3 1
Avatar S_Plissken
8
S_Plissken ·

God is an astronaut !

On reconnaît la patte Barker sur ce film, niveau visuel surtout, mais finalement il s'écarte quand même pas mal de ce qu'il avait fait précédemment. Comment décrire Nightbreed : un conte (la trame de l'histoire reprend l'initiation d'un jeune et la transformation, la sienne et celle de sa chérie, en messies) matinée d'un soupçon d'horreur (oui, c'est quand même un mort-vivant le... Lire l'avis à propos de Cabal

Avatar BatteMan
6
BatteMan ·

Les monstres ne sont pas ceux qu'on croit

Nightbreed est un film peuplé de monstres et de créatures bizarres. En mourant, le personnage principal rejoins la cité souterraine de Midian, ce monde fantasmagorique et effrayant dont il rêvait chaque nuit. Mais les monstres d'en bas ne sont pas si méchants. Ils n'aspirent qu'à vivre, cachés du monde d'en haut qui les détruirait s'il avait connaissance de leur existence. Et il y a... Lire l'avis à propos de Cabal

Avatar TheBroCode
8
TheBroCode ·

Critique de Cabal par Sébastien Deville

Hellraiser était un film très réussi sur les désirs cachés et monstrueux d’une famille typique américaine ; on y voyait du gore visqueux et dégoulinant, des monstres effroyables, mais surtout des perversités biens humaines contaminant au fur et à mesure les membres de la gentille famille, tout cela dans une orchestration diabolique de l’horreur. Rien de tout cela dans Cabal. Le film pêche par... Lire l'avis à propos de Cabal

2
Avatar Sébastien Deville
3
Sébastien Deville ·

Critique de Cabal par zouille

Un psy fait croire à son patient qu'il est un tueur psychopathe. A sa mort le jeune Boone rejoint des créatures, les nocturnes, qui vivent sous un cimetière dans la cité de Midian. Le psy qui est un ennemi de Midian va tous faire pour les éliminer. Lire l'avis à propos de Cabal

Avatar zouille
7
zouille ·
  • 1
  • 2