Le néant, merci Woody.

Avis sur Café Society

Avatar ClaraCuadrado
Critique publiée par le

La recette de ce bon vieux Papy pervers: des acteurs à la mode, du jazz en fond, une intrigue bien plate, de la romance, des juifs caricaturés. Qu'est-ce que ce film fichait à Cannes, on se le demande.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 244 fois
1 apprécie

Autres actions de ClaraCuadrado Café Society