Jeanne Dielman, 23 quai du Commerce, 1080 Bruxelles

1975

1K

2K

148

7.6

Film de Chantal Akerman · 3 h 22 min · 21 janvier 1976 (France)

Genre : Drame

Casting (acteurs principaux) :

Delphine Seyrig, Jan Decorte, Henri Storck, Jacques Doniol-Valcroze, Yves Bical, Chantal Akerman

Pays d'origine :

Belgique, France
Casting complet et fiche technique

Jeanne a quarante-cinq ans. Elle a perdu son mari voici dix ans, et vit avec son fils, Sylvain, âgé de seize ans. Elle reçoit des "clients" en l'absence de son fils. Tous les jours, ses gestes s'enchaînent, mécaniquement, précisément : elle range les chambres, prend un bain, nettoie la baignoire, prépare le repas. Lorsque Sylvain rentre, sa mère va l'embrasser sans un mot. Le repas se passe sans une parole et tous les soirs, mère et fils font le tour du pâté de maison avant de se coucher.

KanedaShotaro

Kaneda

Quelle tristesse d'apprendre la mort de Chantal Akerman... Sans aucun doute l'une des plus grandes et influentes cinéastes de l'histoire du cinéma !

il y a 7 ans

11 j'aime

2

Yserize

Yserize

Étrangement, je ne me sens capable d'apprécier ce film qu'a travers les éloges d'autres personnes. Je ne me suis pas ennuyé, mais j'ai somnolé.

il y a 4 ans

1 j'aime

ArnoBuissonin

Le film, prisonnier de son dispositif, ne s'incarne jamais. Daté.

il y a 7 mois

CableHogue
10
CableHogue

Critique positive la plus appréciée

La logique du grain de sable

Sommet du cinéma conceptuel, chantre de la modernité cinématographique, Jeanne Dielman innerve encore aujourd’hui tout un pan du cinéma par ses parti-pris esthétiques révolutionnaires (Gus Van Sant...

Lire la critique

il y a 8 ans

Boubakar
5
Boubakar

Critique négative la plus appréciée

Une vie (presque) ordinaire.

Comme le titre l'indique, on suit la vie de Jeanne Dielman, une femme habitant à Bruxelles, qui a la quarantaine, veuve, un fils, et qui comble la solitude de son existence, monotone, par de la...

Lire la critique

il y a plus d’un an

B-Lyndon
10
B-Lyndon

Du quotidien d'une femme trop seule

Une femme veuve, presque seule, dans un appartement rue du Commerce à Bruxelles. Son quotidien. Son aventure de chaque jour. Faire le café. Réveiller son fils. Le préparer pour l'école. Faire cuire...

Lire la critique

il y a 9 ans

Sergent_Pepper
8

Le constat ordinaire

Parmi les films-épreuve soumis au cinéphile, Jeanne Dielman occupe une place de choix. Ce premier film de la belge Chantal Ackerman, alors à peine âgée de 25 ans en 1976, prend en effet le parti de...

Lire la critique

il y a 2 ans

DanyB
8
Dany Selwyn

Belgian Psycho

Vous savez quoi ? Moi, je m’identifie grave à Jeanne Dielman. Une femme seule, cloisonnée dans un intérieur étouffant, répétant encore et encore les mêmes gestes-faire les courses, le café, la...

Lire la critique

il y a plus d’un an

Morrinson
7
Morrinson

Portrait glacé d'un bouleversement existentiel

Jeanne Dielman 23, quai du commerce, 1080 Bruxelles est une expérience cinématographique à part, presque paradoxale dans l'opposition qu'elle introduit entre la radicalité de la mise en scène et la...

Lire la critique

il y a 4 ans