Avis sur

Captain Marvel par Wallyd Becharef

Avatar Wallyd Becharef
Critique publiée par le

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, ce n'est ni nul, ni dispensable. Au contraire, c'est très bien.

Marvel a réussi une nouvelle fois à nous surprendre. On s'attendait à une énième origin story calquée sur le scénario du premier Iron Man, il n'en est heureusement rien. Et même si le film ne révolutionne rien dans le paysage du blockbuster - puisqu'il peut, en somme, être résumé en parlant de Jason Bourne dans l'espace, un peu à l'instar d'Alita - il est révolutionnaire dans celui du MCU.

Black Panther avant lui avait tenté avec moins de réussite de sortir de ce moule qui nous fatigue tous. Après la réussite de ce Captain Marvel, on peut avoir plus d'espoir sur les prochains débuts de sagas.

Mais ce n'est pas la grande réussite de ce film. La force du film vient de son équipe. Les réalisateurs, Sam Jackson, et surtout Brie Larson insufflent une vie et une énergie telle qu'il devient souvent impossible de ne pas être ému et touché par tout ce que Carol Danvers traverse. Plus encore, ils arrivent à élever avec eux tous les seconds rôles et aucune fausse note n'est à décrier. On peut même parler de l'exploit d'avoir foutu des méchants qui ne sont pas catastrophiques, et c'est assez rare pour être souligné.

Bien que tout ne soit pas réussi - à commencer par les effets spéciaux, notamment de rajeunissements, souvent proches de l'uncanny valley - et que le film ajoute des incohérences à un univers qui en est pourtant déjà rempli - Fury n'a pensé que seul Thanos était une urgence, et pas New York, pour ne citer que cet évènement-là - il y a tellement d'âme et d'amour dans ce film qu'il en fait un des films du genre les mieux réussis depuis un moment.

Ceci dit, pour compléter le point des incohérences, il faut tout de même leur admettre qu'ils arrivent à élargir leur univers de façon assez considérable et qu'il était assez plaisant de retrouver Ronan et Korath, que l'on verra sûrement encore dans la suite directe de ce film. Même si leurs apparitions peuvent être vues comme des caméos, ça ajoute une certaine cohérence, voire une continuité, dans un univers de 21 (!) films. Plus que jamais, le MCU ressemble à une série télé au cinéma.

On pourrait cependant reprocher à Marvel d'avoir beaucoup trop appuyé sur l'aspect girly, jusqu'à foutre du No Doubt sur une scène d'action, summum de l'horreur, quand pourtant dans le même temps ils arrivent à parler d'émancipation féminine avec intelligence.

La Marvel fatigue m'avait atteint avec le second Ant-Man et le rétropédalage honteux qui se profile sur Endgame. Je replonge une fois de plus tête la première dans cet univers et suis à nouveau plus hypé que jamais pour la suite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 130 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Wallyd Becharef Captain Marvel