Affiche Cemetery of Splendour

Critiques de Cemetery of Splendour

Film de (2015)

L’écran sommeille

Il est des films plus exigeants que d’autres, et Apichatpong Weerasethakul est indéniablement de ces cinéastes dont l’œuvre puissante, convaincue et singulière suppose un véritable lâcher prise du spectateur. Cemetery of Splendour, plus encore que Lire l'avis à propos de Cemetery of Splendour

49
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Le sommeil d'or

Cemetery of Splendour s’inscrit dans la prolongation de l’œuvre de Weerasethakul. Continuité thématique, on y parle encore de maladie, d’hôpitaux, de croyances religieuses, de confrontation homme-nature, de confrontation tradition-modernité,… Et continuité formelle : rythme lent et contemplatif, sensualité et douceur exacerbées, importance des sons naturels et de la lumière, percées... Lire la critique de Cemetery of Splendour

33 13
Avatar Teklow13
10
Teklow13 ·

L'hypnose lénifiante

Dans une bourgade Thaïlandaise, une ancienne école réaménagée en hôpital de fortune - voué à disparaître - accueille des soldats frappés d'une curieuse maladie du sommeil, soignés par luminothérapie. Jenjira noue un lien particulier avec Itt, un soldat aux éveils épisodiques, qui se remémore une époque révolue. Cemetery of Splendour fut mon premier contact avec Apichatpong... Lire la critique de Cemetery of Splendour

18 7
Avatar Hypérion
7
Hypérion ·

Critique de Cemetery of Splendour par FrankyFockers

Disons le d'emblée : le nouveau film d'Apichatpong Weerasethakul est sublime. Aucune déception, c'est au niveau du reste de l’œuvre, qui est pour moi la plus importante de son époque. Car rappelons-le : il est pour moi le plus grand cinéaste en activité, c'est dire la pression en allant voir un nouveau film... Mais Cemetery of Splendour, qui tient les promesses de son titre sublime, est un... Lire l'avis à propos de Cemetery of Splendour

14 3
Avatar FrankyFockers
10
FrankyFockers ·

We don't want to sleep alone

Le cinéma de Apichatpong Weerasethakul ne forme en fin de compte d'un seul et unique film décliné sous la forme de différents longs métrages. Depuis son Mysterious Object at Noon le cinéaste thaïlandais n'a eu de cesse d'explorer les mêmes thématiques et les mêmes humeurs, livrant une Oeuvre contemplative et méditative baignée de sensualité et de mysticisme. Cinéma de la transfiguration et de... Lire l'avis à propos de Cemetery of Splendour

13
Avatar stebbins
7
stebbins ·

Jenjira.

C'était mon tout premier Joe en salles. Et tout ce que je peux dire, c'est que ça a été l'une des plus belles séances de ma vie. J'ai rarement été autant envoûté au cinéma. C'est ma première aussi grande claque en salles depuis Tabou. Le générique terminé, je suis resté longtemps devant l'écran. Comme abasourdi. Joe nous choppe et avance avec douceur. Il nous tend la main.... Lire l'avis à propos de Cemetery of Splendour

16 7
Avatar B-Lyndon
9
B-Lyndon ·

D'âmes natures...

Avec “Cemetery of splendor”, Apichatpong Weerasethakul apporte une vision de la vie, et par là même de son aboutissement, d’une densité inouïe, une sorte de pierre philosophale qui viendrait la prolonger au-delà du naturel et du rationnel. C’est une espèce de chocs de cultures où les croyances, la religion, la tradition, la sagesse et la conscience fusionnent pour donner une œuvre... Lire la critique de Cemetery of Splendour

11 12
Avatar Fritz Langueur
9
Fritz Langueur ·

Inception thaïlandais

Si le dernier Leos Carax et le dernier Apichatpong Weerasethakul n'ont certes pas grand chose en commun de prime abord, ils ont pourtant à mon sens la même vocation de faire avec leur film de l'art contemporain. On le sait, l'art contemporain déroute toujours et cherche, à travers ce qui semble être insignifiant, un message souvent politique. Cemetry Of Spendour c'est de l'art... Lire l'avis à propos de Cemetery of Splendour

10 1
Avatar Charles Dubois
5
Charles Dubois ·

Critique de Cemetery of Splendour par Multipla_Zürn

C'est beaucoup plus simple que le précédent, ça se rapproche, disons, plutôt de Syndromes and a Century que d'Oncle Boonmee, ça sonne comme un adieu, une élégie où les guerriers acceptent de s'endormir pour renaître en des temps meilleurs, c'est d'une tristesse folle. Le film ne cesse de glisser (d'un monde à l'autre, d'un temps à l'autre...), ce glissement crée un corps, et ce n'est pas un... Lire l'avis à propos de Cemetery of Splendour

9
Avatar Multipla_Zürn
9
Multipla_Zürn ·

La splendeur du vide

Cemetery of Splendour, c'est la grâce d'ouvrir les yeux, de rester captivé à ces images d'une lenteur inconcevable, afin de ne pas sombrer dans le sommeil, dans la moiteur d'un fauteuil rouge à l'ergonomie étudié pour la paresse d'un spectateur de cinéma. Parce que lorsque passé la surprise d'une trop grande lenteur - encore plus grande qu'un Antonioni, c'est dire - le film... Lire l'avis à propos de Cemetery of Splendour

7 2
Avatar Lunette
7
Lunette ·