Bande-annonce
Affiche Cet obscur objet du désir

Cet obscur objet du désir

(1977)
12345678910
Quand ?
7.2
  1. 3
  2. 8
  3. 14
  4. 30
  5. 83
  6. 241
  7. 516
  8. 387
  9. 148
  10. 46
  • 1.5K
  • 100
  • 1.1K

Lors d'un voyage en train, Mathieu Faber raconte aux passagers de son compartiment ses amours avec Conchita, femme séduisante qu'il tente de posséder.

Casting : acteurs principauxCet obscur objet du désir

Casting complet du film Cet obscur objet du désir
Match des critiques
les meilleurs avis
Cet obscur objet du désir
VS
Trop belle(s) pour toi.

Le dernier film de Luis Bunuel, qui ne mourra pourtant que six ans plus tard, récapitule les habituelles frustrations et les habituels fantasmes hispaniques du réalisateur, tellement bien symbolisés par cette sorte de corset/ceinture de chasteté que porte la belle Conchita pour à la fois exciter et éteindre le désir de Mathieu (Fernando Rey), cet homme qu’elle ne cesse d’attiser et de glacer presque dans le même instant et se dérobant toujours, prenant d’ailleurs deux visages différents...

7 8
"Et le désir s'accroit quand l'effet se recule"

Bunuel transpose le sado-masochisme de pierre Louÿs dans la lutte des classes. Au travers de ce bourgeois, c'est toute la société qui est masochiste. Ce grand bourgeois accepte toutes les humiliations a l'image de la société qui se laisse terroriser par le "Groupe Armé Révolutionnaire de l'Enfant Jésus". Prenant son désir pour des sentiments, il est incapable d'offrir autre chose que de l'argent. Conchita, au contraire voudrait des sentiments et utilise le désir comme moyen de pouvoir.... Lire l'avis à propos de Cet obscur objet du désir

14

PostsCet obscur objet du désir

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (25)
Cet obscur objet du désir
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus

«Cet obscur objet du désir», quel drôle de titre. Son origine vient d'une citation tirée du livre dont il est l'adaptation : «La Femme et le Pantin», de Pierre Louys. Le titre renvoie inévitablement à celui d'un autre film du cinéaste : Le charme discret de la bourgeoisie, avec lequel il partage de nombreuses similitudes. C'est que les deux se suivent de près, ils n'ont que cinq ans de... Lire la critique de Cet obscur objet du désir

11
Avatar Nicolas Chaussoy
8
Nicolas Chaussoy ·
L'ultime oeuvre d'art...

En adaptant "La Femme et le Pantin" de Pierre Louÿs, Buñuel poursuit son étude de la bourgeoisie contemporaine dans sa forme la plus patriarcale, et donc de l'amour dans sa déclinaison la plus possessive. Mais pour faire exister cette Conchita qui ne cesse de souffler le chaud et le froid, Buñuel a l'intuition assez géniale de faire... Lire l'avis à propos de Cet obscur objet du désir

6
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·
Un obscur objet filmique

Je ne connaissais Bunuel que de nom et de réputation. J’ai pu enfin mettre un film sur ce nom. Cet obscur objet du désir illustre les rapports entre les hommes et les femmes. Les femmes sont « cet obscur objet de désir » des hommes, un désir qui peut les pousser à des actes irréfléchis. Mais, surtout, il semble dénoncer l’effet de ce désir sur les... Lire l'avis à propos de Cet obscur objet du désir

1
Avatar L9inhart
6
L9inhart ·
Découverte
L'aboutissement d'une carrière.

Voilà le film-testament, le dernier film que Luis Bunuel a réalisé. Cet Obscur Objet du Désir est, d'après ce que je sais du style Bunuel avec les six films que j'ai vu de lui, est son oeuvre charnière, concentrant tous les éléments de son style : surréalisme, frustrations amoureuses et sexuelles, portrait d'une bourgeoisie en décadence morale, jalousie de l'homme envers la femme, humour décapant.... Lire l'avis à propos de Cet obscur objet du désir

11
Avatar MrOrange
9
MrOrange ·
Ce lumineux bidule du plaisir

Bunuel. Il suffit de dire son nom pour être emporté par un tourbillon d'images provenant de sa solide filmographie. Et ce lumineux bidule qu'est CET OBSCUR OBJET DU PLAISIR demeure un de mes préférés du regretté réalisateur. Réaliser, ça il savait le faire et habilement en plus. Captivé par la bourgeoisie, son prétendu classicisme n'était qu'un prétexte pour mieux disséquer ses observations.... Lire la critique de Cet obscur objet du désir

7
Avatar Daniel  Racine
9
Daniel Racine ·
Toutes les critiques du film Cet obscur objet du désir (25)
Bande-annonce
Cet obscur objet du désir
Vous pourriez également aimer...