Marketing kills movies

Avis sur Chasseuse de géants

Avatar Thomas de CLAACpodcast
Critique publiée par le

Comment un film, plutôt réussi, avec une actrice aussi connue que Zoe Saldana, tiré d’un comic book à succès et qui a les mêmes producteurs qu’Harry Potter, peut-il sortir directement en DVD et VOD !? Peut-être parce qu’I Kill Giants ne rentre tout simplement pas dans les cases du marketing et que sa « cible » est trop floue. C’est bien dommage car peut toucher tout le monde.

Barbara, ado solitaire, fans d’imaginaire et de jeux de rôles, défends la ville d’une terrible menace les géants. Seulement elle est la seule à les voir et son entourage s’inquiète de son isolement et de son comportement.

Je préviens tout de suite les personnes attirées par la jaquette, c’est un film fantastique, pas vraiment un film d’action. L’enjeu ici est plus de découvrir la vie de Barbara et ses motivations que de défourailler du géant.

La mise en scène et les plans sont soignés. A tel point qu’on se pose des questions sur ce qui pourrait être réel ou pas. Le rythme est posé et maitrisé (il pourra paraitre long aux plus impatients). On a envie de partir dans la nature avec Barbara et bricoler des pièges à géants. Les personnages, créatures et décors sont mis en valeur. Il est dommage que ce film de géants ne sorte pas sur grand écran.

Les acteurs sont bien dirigés, le jeu est juste. Adultes et enfants sont crédibles dans leur rôle. On ressent aussi bien le malaise adolescent que l’inquiétude des adultes. Zoe Saldana, la célébrité du casting, sert parfaitement le film sans voler la vedette à la jeune Madison Wolfe qui tient le rôle principal.

De par sa thématique, il peut lui être reproché d’être trop proche de Quelques minutes après minuit. Cela à surement joué sur le mode de diffusion d’I Kill Giants qui pourtant se base sur le comic book éponyme paru plusieurs années plus tôt.

Le principal « problème » d’I Kill Giants, c’est qu’on ne sait pas à qui il s’adresse, mais ce n’est pas un défaut. Le traitement esthétique peut paraitre austère pour des enfants et ça peut leur faire peur ? Ça tombe bien, ils adorent ça. L’héroïne est une jeune collégienne et les plus âgés pourraient ne pas s’identifier ? Depuis quand doit-on être exactement comme personnage pour s’identifier ?

Enfin, les thématiques abordées (la peur, les évènements terribles de la vie…) sont universelles. Certes la morale à la fin est un peu sur-expliquée. Cela permet au moins de transmettre le message de l’œuvre à tous les publics.

PS: J'ai eu la chance de voir I Kill Giants au cinéma grâce aux Cinexpériences (merci Sens Critique). Il est clair que le film a été réalisé pour le grand écran. La stratégie marketing de ne le sortir qu'en DVD/VOD plombe l'ambition artistique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 869 fois
1 apprécie

Autres actions de Thomas de CLAACpodcast Chasseuse de géants