Bande-annonce
Affiche Chat noir, chat blanc

Chat noir, chat blanc

(1998)

Crna mačka, beli mačor

12345678910
Quand ?
7.8
  1. 23
  2. 23
  3. 42
  4. 91
  5. 218
  6. 625
  7. 2063
  8. 3207
  9. 1789
  10. 649
  • 8.7K
  • 900
  • 3.8K

Matko le gitan, qui vit au bord du Danube de petits trafics avec les Russes, a besoin d'argent pour réaliser un coup important. Il demande à Grga Pitic, parrain de la communauté gitane et vieil ami de la famille, de le financer. Grga accepte, mais Matko n'est pas à la hauteur et se fait doubler...

Casting : acteurs principauxChat noir, chat blanc
Casting complet du film Chat noir, chat blanc
Match des critiques
les meilleurs avis
Chat noir, chat blanc
VS
Avatar Ze Big Nowhere
9
Chat perché

Matko traîne les rives de ce beau Danube gris comme on arpente le bitume noir d'un trottoir. Il rôde, Il manigance quelques roubles avec les Ruskofs, il navigue sur les rives du fleuve Slave à la recherche de coups foireux, de quelques dinars Yougoslaves pour financer sa grande oeuvre: Détourner, avec l'aide des Bulgares, un train gavé d'essence entre la Serbie et la Turquie. Le coup ! Le dernier ! Celui qui le sortira, lui et son fils Zare, de son éternelle galère. C'est l'Oncle Grga...

69 10
Chat m'a pas suffit

Difficile exercice que de se livrer à une critique sur ce film. J'avoue avoir failli m'endormir à plusieurs reprises sur toute la première partie. On ne sais jamais trop où le réalisateur veut nous emmener. Certaines scènes resteront pour moi incompréhensible tel ce cochon qui mange une voiture et passe régulièrement à l'image comme un cheveu sur la soupe (sacré cheveu) ou bien encore ces deux chats noirs et blanc que j'ai longtemps pris pour une représentation des deux grands père, jusqu'à... Lire l'avis à propos de Chat noir, chat blanc

10 6
Critiques : avis d'internautes (71)
Chat noir, chat blanc
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Chat noir chat blanc est un miracle

En 1995, une polémique éclata après l'attribution de la palme d'or du festival de Cannes au précédent long métrage de Emir Kusturica: Underground. Jugé comme étant pro-Milošević, le réalisateur serbe fut considéré à tort comme étant fasciste, à la suite de quoi, il déclara qu'il arrêtait sa carrière de réalisateur. Heureusement pour nous, il changea d'avis, et trois ans plus tard, en 1998,... Lire l'avis à propos de Chat noir, chat blanc

48 1
Avatar Pétoin
8
Pétoin ·
Bouing Bouing !

Avec mon manque certain de culture, Emir Kusturica, je ne le connaissais ni d'Eve ni d'Adam. J'avais déjà entendu quelques fois son nom au détour de conversations, j'étais déjà tombé une ou deux fois sur ses films en flânant sur SC. Mais je ne m'étais jamais résolue à me pencher sur ce spécimen. Toujours est-il que je me suis retrouvé devant Chat noir, Chat blanc et quelle surprise ! Le... Lire l'avis à propos de Chat noir, chat blanc

28 20
Avatar Amethyste
7
Amethyste ·
Un joyeux bordel

Ce doit être le troisième film que je découvre du réalisateur serbe, Emir Kusturica, que ce Chat noir, Chat blanc. Et il a bien fallu le temps puisque le DVD doit avoir traîné environ dix ans sur ma pile des films à voir, se glissant entre deux autres oeuvres sans jamais trouver grâce à mes yeux. Jusqu'à ce que je profite de ce jour férié national qu'est le 21 juillet pour que mes doigts se... Lire la critique de Chat noir, chat blanc

2
Avatar batman1985
8
batman1985 ·
Découverte
Critique de Chat noir, chat blanc par Jambalaya

Pas le plus reconnu des films de Kusturica, Chat Noir, Chat Blanc reste de loin mon préféré du réalisateur. Pour son rythme d'abord, on n'est pas dans un film d'action et pourtant on n'a pas un moment de répit, tout ça grâce à un humour joyeux et déjanté présent de bout en bout. Comme souvent chez Kusturica ça part dans tout les sens, il use et abuse du surréalisme, la preuve en est le fil rouge... Lire l'avis à propos de Chat noir, chat blanc

26 7
Avatar Jambalaya
9
Jambalaya ·
Chroniques du Panda, à la quête des calins perdus, volume 9

Authentique. Je n'aime pas spécialement ce mot, il est utilisé à outrance et d'ailleurs souvent galvaudé. Pourtant, c'est exactement mon sentiment devant Chat noir, chat blanc. Champêtre, intime, simple. Des personnages hauts en couleur, de la VIE partout, une musique entraînante et une joie de vivre communicative. C'est un véritable hymne au bonheur, comme souvent le sont les films de Kusturica.... Lire l'avis à propos de Chat noir, chat blanc

26 3
Avatar SeigneurAo
9
SeigneurAo ·
Toutes les critiques du film Chat noir, chat blanc (71)
Bande-annonce Chat noir, chat blanc
Vous pourriez également aimer...