Avis sur

Cinquante nuances de Grey par Gérard Rocher

Avatar Gérard Rocher
Critique publiée par le

Anastasia, une jeune fille vierge, bien sous tous rapports (qu'elle n'a jamais eus), s'occupe d'une "feuille de chou" de sa faculté avec l'une de ses amies. Celle-ci, à la suite d'un empêchement demande à Anastasia d'aller interviewer à sa place Christian Grey, un type beau, au regard ténébreux doté d'une grande fortune mais qui ne passe pas pour un gai luron. Ce qui ne devait pas arriver arriva: la demoiselle tombe sous le charme de Grey. C'est ainsi que le petit futé va littéralement "hypnotiser" Anastasia et profiter de ce trouble pour la rendre soumise à ses caprices. Il lui demande de remplir un curieux questionnaire avec signature obligatoire afin d'entamer une liaison sadomaso. Notre étudiante va en profiter pour découvrir la vraie personnalité de cet homme bizarre qui avoue n'avoir jamais eu de liaison amoureuse... malgré ses très nombreuses conquêtes passagères. Va t-il succomber cette fois ?

Et bien vous le saurez après avoir patienté deux longues heures à vous morfondre dans un fauteuil à suivre cette "énigme" dont on se fout complètement. Il est certain que Christian Grey va jouer le grand jeu et tisser sa toile pour attraper la mouche. Mais la proie n'est pas idiote, elle va tenter de découvrir l'intimité de ce mec afin de connaître les causes de son attitude et de son "isolement" malgré sa situation privilégiée. Et si vous ne saurez pas grand chose sur le zizi, vous saurez tout sur les graves "cicatrices" de cet homme.

Je suis aussi heureux d'avoir vu ce nanar qu'un gamin dans un manège de fête foraine car j'ai tiré le pompon du film le plus nul et le plus chiant depuis "Le jour et la nuit", de triste mémoire!
[Ce navet magistral qui a encombré les écrans quelques semaines, porte la signature de Sam Taylor-Johnson que je ne connaissais pas et à qui je ne reconnais aucun talent de cinéaste. Tout est luxe, tout est pompeux, tout est racoleur et d'une niaiserie confondante. Bizarre pour un film sensé nous parler de comportements sadomasos. Cette "œuvre inoubliable" est l'adaptation d'un livre de Christian E L James que je n'ai aucune envie de bouquiner, mais peut-être que son texte est moins stupide que le scénario du film.
Côté acteurs, Jamie Dornan dans le rôle de Grey est absolument neutre et insipide et sa "compagne" Anastasia est jouée par Dakota Johnson qui se classe au même niveau que le film.

Bref, si suite il y a, je renonce à en écrire la critique, ce serait une escroquerie envers vous puisque je n'irai pas le voir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1365 fois
68 apprécient · 1 n'apprécie pas

Gérard Rocher a ajouté ce film à 4 listes Cinquante nuances de Grey

Autres actions de Gérard Rocher Cinquante nuances de Grey