Affiche Clerks, les employés modèles

Critiques de Clerks, les employés modèles

Film de (1994)

Critique de Clerks, les employés modèles par Malau

Ayant fait découvrir ce film à pas mal d'amis, j'ai eu des réactions très diverses : il y a ceux qui adorent, et ceux qui détestent. Alors oui, c'est sûr, c'est de l'humour bien gras, bien lourd. Oui, on peut être perturbé par le format noir et blanc du film, et son budget réduit au strict minimum. Mais quels dialogues ! Le débat autour de la destruction de l'Etoile noire est tout simplement... Lire l'avis à propos de Clerks, les employés modèles

3
Avatar Malau
8
Malau ·

La vie c'est comme une boite d’œufs, on cherche la boite parfaite

L'art du glandage dans toute sa splendeur, un arrière gout de Richard Linklater devant ce huis clos noir et blanc à la banalité véridique. Tu vois le genre de film où tu passes le temps sans chercher un quelconque quoi que ce soit, le genre de film où tu te demande limite après "pourquoi ?", j'ai juste regardé un truc qu'on pourrait voir tous les jours en... Lire l'avis à propos de Clerks, les employés modèles

2
Avatar мс³
7
мс³ ·

Tarantinal prends en de la graine.

Quand on pense à Clerks premier du nom, on pense immédiatement à un film stupide (dans le bon sens du terme), ou il se passe rien. C'est vrai quoi, suivre la journée d'un mec qui "n'était pas censé être la aujourd'hui" avec celle de son meilleur pote qui mate des pornos hermaphrodites n'a rien de bien follichon sur le papier. Ce film ne rime à rien, y'a pas de début y'a pas de fin. Aucun fil... Lire l'avis à propos de Clerks, les employés modèles

2
Avatar Triad
9
Triad ·

Critique de Clerks, les employés modèles par Zogarok

Kevin Smith est un créatif américain rattaché au cinéma indépendant où il occupe la fonction du beauf de service : mais un beauf qui pense et produit des joutes pleines de références culturelles (c'est le côté 'hipster' qui se substitue souvent au label 'indépendant' quand les produits et les auteurs sont très cotés en dépit du label). Sa carrière commence avec Clerks les employés... Lire la critique de Clerks, les employés modèles

2
Avatar Zogarok
5
Zogarok ·

L'Empire Contre-Attaque contre Le Retour du Jedi

Le premier film de Kevin Smith, celui qui pose les bases de sa culture geek, de son style, de sa verve et par conséquent de ses dialogues uniques constitués de brillantes réflexions sur l'univers du cinéma, sur les petits tracas des gens (vous savez, ceux qui prennent de l'importance à force) et sur les relations amoureuses et d'amitié incongrues. Tourné en noir et blanc avec un budget... Lire l'avis à propos de Clerks, les employés modèles

Avatar MalevolentReviews
8
MalevolentReviews ·

Clerks : comment un jeune réalisateur donne une leçon de cinéma.

Bonjour chers collègues internautes cinéphiles. Tout d'abord, il faut que Clerks est simplement mais surement un chef d'oeuvre à sa façon. Il ne répond à aucun code classique du cinéma : la caméra est très souvent sans mouvement et paraissant fade, la narration n'évolue pas tant que ça, décor casi inexsistants, etc... Mais alors, pourquoi est-ce que Clerks est si... Lire la critique de Clerks, les employés modèles

Avatar Edouard Lack
8
Edouard Lack ·

Tendre et désabusé

Une tranche de vie, deux amis qui tentent de s'aimer dans un bled paumé superficiel et désenchanté. C'est filmé à l'épaule, en noir et blanc. Le kéké de service avec sa casquette à l'envers travaille dans un vidéo-store qu'il déteste, a une coolitude de Fonzie, et se démène avec pudeur pour son looser de pote d'à côté qui tient un drugstore, et tente de le sortir de son quotidien crasse.... Lire la critique de Clerks, les employés modèles

Avatar rickypouet
8
rickypouet ·

"Elle a un QI inférieur à sa pointure"

"Clerks", c'est le genre de film dont t'as entendu le titre souvent mais au final tu sais pas vraiment ce que c'est ou de quoi ça parle. Moi je pensais que c'était une comédie potache. Finalement, je me suis aperçu avec la jaquette du DVD que c'était une comédie sociale beaucoup plus indé que ce que je pensais et qui avait reçu quelques prix dans des festivals. En le lançant, je me... Lire la critique de Clerks, les employés modèles

Avatar Elgato65
5
Elgato65 ·

Critique de Clerks, les employés modèles par Jérôme Richenauer

exemple typique du film fauché, avec se mise en scène très sobre, son noir et blanc donnant une ambiance un peu dépressive, son décors quasi unique, Clerks a été une véritable bonne surprise, déjà auréolée d'une excellente réputation. Nous suivons donc une journée comme les autres, où presque, de Dante, caissier dans une épicerie et de son pote Randal, qui s'occupe de la boutique de location... Lire la critique de Clerks, les employés modèles

Avatar Jérôme Richenauer
7
Jérôme Richenauer ·

Critique de Clerks, les employés modèles par Lula15

http://welcometoprimetimebitch.over-blog.com/2017/06/view-askewniverse-ep-1-clerks-1.html J'ai vraiment fais n'importe quoi avec cette série de films de Kevin Smith. Je les ais tous vu, mais dans le mauvais ordre. Ca n'a pas un impact fou sur les films mais c'est comme même... Lire l'avis à propos de Clerks, les employés modèles

Avatar Lula15
8
Lula15 ·