Les raisons de la colère

Avis sur Comancheria

Avatar فؤاد
Critique publiée par le

Figurez-vous un film qui vous semble vide. Un film qui ne vous inspire rien lors de votre visionnage. Un film qui ne vous intéresse pas et dans lequel vous ne trouvez absolument rien qui ne vous passionne, rien qui ne vous attire. Un film qui a failli vous faire partir de la salle de cinéma dans laquelle vous êtes confortablement installé. Vous y arrivez ? Parfait, vous avez donc une idée de ce que j'ai pu ressentir lors de mon visionnage de ce film.

Ce que j'ai aimé dans Hell or High Water ? Quelques bribes de caractérisations des "personnages", quelques idées d'écriture, quelques intentions de réalisation, ou bien quelques scènes de tension.

Ce que je n'ai pas aimé ? En premier vient la réalisation, dans laquelle les mouvements de caméra superflus rivalisent avec du contemplatif tout ce qu'il y a de plus toc. Parce que filmer des paysages américains est une chose, mais les sublimer en est une autre, et ce n'est pas avec une photo grossière et tape à l’œil qu'on pourra le faire. Et ce n'est pas non plus l'utilisation à outrance de travelling (alors même que l'action ne s'y prête pas) qui pourra aider. Les scènes de braquage sont elles un peu plus réussies, le réalisateur semblant arriver insuffler de la tension à l'aide d'une mise en scène plus "caméra à l'épaule".

Du côté du scénario, ce n'est pas mieux. Le film ne cherche même pas à surprendre le spectateur et s'impose un schéma hyper-classique sans aucune surprise. Comme par exemple le passage où les deux frères jouent avec un soleil couchant en fond, et bien ce passage-là je n'y crois pas, car il est beaucoup trop téléphoné et trop appuyé, donc factice.
De l'originalité ? Même pas, on pourra juste noter un petit discours social pas subtil pour un sou et déjà vu. Alors comme dit plus haut, quelques bribes de caractérisations des personnages sont à noter mais ces derniers restent ce qu'ils sont, c'est à dire des clichés sur pattes (que le film prend rarement la peine de détourner ou d'utiliser correctement). Du côté du jeu d'acteur rien de spécial à signaler, chacun cabotine à part égale (même Jeff Bridges fait peine à voir).

Objet filmique complètement plat et quelconque selon moi, Hell or High Water constitue pour l'instant l'une de mes pires séances de l'année.

3/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1494 fois
7 apprécient · 14 n'apprécient pas

فؤاد a ajouté ce film à 1 liste Comancheria

  • Films
    Affiche The Frame

    2016 dans la valée d'Hyrule

    Cette liste a pour but de référencer tous les films que j'ai vu (et revu) du 1er Janvier au 31 decembre 2016. Que ce soit dans...

Autres actions de فؤاد Comancheria