Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

Love me because you can not not love me.

Avis sur Comment savoir

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

J'ai toujours tendance à trop me fier aux notes et critiques lues dans des magasines ou sur le net. Au vu du succès mitigé du film, j'ai donc failli apsser à côté d'une comédie presqu'aussi malmenée que l'a été En cloque, mode d'emploi.

La mise en scène est excellente. L'auteur utilise les espaces avec ingéniosité, il nous fait voyager d'appartement en appartement mais également de personnage en personnage. La confrontation ntre les deux protagonistes principaux se fait avec une alchimie rarement aussi juste.

Le scénario est extrêmement habile, les conflits étant psychologiques et pourtant intelligible au premier venu. Pour ainsi dire, Brooks arrive à raconter une histoire complexe en donnant un sentiment de simplicité. Mais en fait.. rien n'est simple.

C'est exactement le film de romance que j'aime: un film où tout paraît logique, où l'attachement des personnages n'est pas dû au fait que la nana est canon et rit des blagues et le mec beau gosse et fait des blagues... Ici, chacun a sa personnalité, chacun a sa vie, et il s'avère que si le couple marche c'est parceque leurs vies se croisent au bon moment. Il n'est d'ailleurs pas certain que leur couple tienne le coup au delà du film tant ils sont différents. mais à ce moment précis de leurs vies, ils avaient besoin l'un de l'autre, leur complémentarité ne pouvait que s'exceller.

Le bonheur, également, c'est d'avoir des personnages simples, mais parfaitement construits. Lui est un gars trop gentil, et ça se ressent dans chacun de ses gestes, chacune de ses phrases, elle, elle veut juste disparaître et là aussi on ne peut que le constater que ça soit au travers de ses actions phrases ou... petit ami d'Owen Wilson qi ne doit surtout pas s'occuper d'elle... jusqu'à...

Afin de ne pas paraîter pour un simple illuminé, j'ajouterai tout de même que le film comporte queqlues petits défauts: de rythme notamment. Le film paraît trop long à cause d'une remise n question en fin de film. Cette remise en question était nécessaire, car c'est là que les personnages se complexifient et vont au delà de leur caractère basique. Mais en même temps on s'attendait à ce que ça finisse à ce moment là et non le film reprend son souffle pour finir majestueusement. Alors oui c'est magnifique, et c'est vraiment un film écrit pour ses personnages... mais voilà j'ai ressenti une longueur en fin de course. C'était léger... mais il fallait le signaler.

Enfin la musique. Pour ma part je trouve qu'il y en avait trop. j'aime quand on laisse place au silence... que la musique des dialogues prenne le pas sur celle des instruments sonores... Pourtant le travail du son (ambiance sonore) est très réussi aussi, mais doit toujours se battre avec la musique, la chevauchée pour pouvoir se faire remarquer. Juste un peu moins d emusique et le film aurait été parfait.

Bref, c'est un film quasi parfait qui revalorise l'amour (L'amour est une maladie dont on peut identifier les symptomes , les causes etc..) et qui ne patauge pas dans la niaiserie habituelle. Une vraie romance mise en scène par un réalisateur trop peu mis en valeur. En plus c'est très finement drôle, cartoonesque par moment (après tout le gaillard est derrière 'The Simpson'). Je recomande donc ce film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 420 fois
8 apprécient

Autres actions de Fatpooper Comment savoir